USA : Ben Carson compare les esclaves noirs à des migrants et sème une grosse polémique

0
508

Ben Carson, ministre américain du logement et du développement urbain, a semé une grosse polémique ce lundi 6 mars 2017 en comparant les esclaves noirs à des migrants venus en Amérique à la recherche d’une vie meilleure

Ben Carson a-t-il dérapé ? Le ministre logement de Donald Trump, d’origine afro-américaine, a tenu des propos qui ont suscité une vague de réactions ce lundi. Dans son premier discours officiel en tant que ministre en charge du logement, l’ex candidat républicain pour la Maison Blanche commet une grave erreur de communication.

Ben Carson a en effet comparé les esclaves noirs à des migrants qui sont venus aux Etats-Unis à la recherche d’une vie meilleure. Il dira : « c’est cela l’Amérique. Une terre de rêves et d’opportunité. Il y a eu d’autres migrants qui sont venus ici à bord de bateaux d’esclaves, ils ont travaillé plus longtemps et de manière beaucoup plus dure pour gagner très peu ».

« NAACP se dit étonné »

Il poursuit : « eux aussi avaient un rêve qu’un jour leurs fils, leurs filles, leurs petits-fils, leurs petites-filles, leurs arrière-petits-fils et leurs arrière-petites-filles pourraient aussi rechercher la prospérité et le bonheur sur cette terre ». Des réactions qui dérangent. Sur les réseaux sociaux, la comparaison passe très mal et ne manque pas de susciter l’indignation.

Sur son compte twitter, l’organisation NAACP, qui lutte contre les discriminations raciales, a fait part de son étonnement. « Migrants ? », se demande NAACP. Même réaction pour l’organisation AnneFrankCenter, basée à New York. « Nous condamnons les remarques faites par Ben Carson aujourd’hui que les esclaves sont des ‘migrants’ », a commenté AnneFrankCenter dans un twitte.

« Les esclaves n’étaient pas et ne sont pas des migrants. 2017 »

Chelsea Clinton, fille d’Hillary Clinton, a aussi fait part de son indignation après les propos tenus par le ministre de logement Ben Carson. Dans un twitte publié ce lundi 6 mars à 22H17, Chelsea Clinton écrivait : « ceci ne peut pas être vrai. Les esclaves n’étaient pas et ne sont pas des migrants. 2017 ».

Au ministère du logement et du développement urbain, l’on tente de minimiser l’affaire. Le ministère américain du logement et du Développement urbain s’est en effet dit surpris. D’après New York Times, le ministère a d’ailleurs passé une bonne partie de la journée du lundi à répondre aux commentaires des internautes sur la toile.

« Ben Carson défend ses propos »

« Ceci est l’interprétation la plus cynique que l’on peut fait des remarques du ministre lors d’une rencontre avec des employés du ministère. Personne ne croit vraiment qu’il compare volontairement l’immigration à de la servitude volontaire », a martelé le ministère du logement dans un communiqué.

Ce lundi soir, New York Times nous a appris que Ben Carson a défendu ses propos dans un twitte. « On peut être un migrant involontaire. Les esclaves n’ont pas abandonné pour mourir, nos ancêtres ont donné une partie d’eux. Un immigrant est : ‘une personne qui vient vivre de manière permanente dans un pays étranger’ », a fait remarquer Ben C       arson.