L’Afrique du Sud annule sa décision de quitter la CPI

0
176

L’Afrique du Sud a formellement annulé sa décision controversée de claquer la porte de la Cour pénale internationale (CPI) le temps de se conformer à la décision d’un tribunal sud-africain qui l’avait invalidée pour des raisons de procédure. Pretoria a informé le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres que « l’instrument de retrait (avait) été jugé inconstitutionnel et invalide », selon un document publié mardi par l’ONU sur son site internet. « L’approbation du Parlement sud-africain doit être obtenue avant que l’instrument de retrait du traité de Rome sur la Cour pénale internationale puisse être déposé à l’ONU », ajoute le texte. Cette annulation ne modifie cependant pas les intentions de l’Afrique du Sud sur le sujet puisqu’un projet de loi de retrait doit être déposé prochainement devant les députés sud-africains. Le tribunal installé à La Haye est menacé depuis des mois d’une vague de retraits de la part de plusieurs pays africains.