« Machine meurtrière » : les propos d’une ministre sud-africaine qui choquent Israël

0
4350

Le ministère israélien des Affaires étrangères a rappelé ce lundi l’ambassadeur sud-africain en Israël à la suite des propos anti-Israël prononcés par Nomvula Mokonyane, ministre sud-africaine de l’hydrologie lors d’un événement qui s’est déroulé dans une université sud-africaine

Guerre diplomatique entre Israël et l’Afrique du Sud. L’ambassadeur sud-africain en Israël, Sisa Ngombane, a été rappelé par le ministère israélien des Affaires étrangères pour consultation. Les faits se sont déroulés ce lundi, nous apprend le média israélien Jérusalem Post.

Des propos antisémites à l’origine des faits. D’après Jerusalem Post, le ministre sud-africain de l’hydrologie Nomvula Mokonyane aurait déclaré, en marge d’un événement qui s’est déroulé à l’université de StellenBosch, que l’armée israélienne est « une machine meurtrière ».

« Les déclarations suscitent l’indignation du gouvernement israélien »

La ministre ne s’arrête pas là. Elle accuse le soldat Elor Azaria, récemment condamné pour avoir tué un terroriste déjà neutralisé, « d’avoir abattu un manifestant palestinien couché au sol ». Dans son discours, Nomvula Mokonyane accuse Israël de mener un « apartheid » contre les Palestiniens dans sa politique de répartition de l’eau.

Pour la ministre de l’hydrologie, Israël utilise en effet l’eau comme moyen pour contrôler l’Etat palestinien. Les déclarations ont en effet suscité l’indignation du gouvernement israélien. Jerusalem Post nous a appris que l’ambassadeur israélien en Afrique du Sud, Arthur Lenk, a aussi fait part de son indignation.

Le média israélien Israelnationalnews nous apprend que la ministre de l’hydrologie n’est pas la seule à avoir tenu un discours anti-Israël. La vice-secrétaire général de l’ANC, Jessie Duarte, avait également appelé le gouvernement sud-africain à déchoir de leur nationalité tout Sud-africain juif qui s’est enrôlé dans l’armée israélienne.