Syrie : 814 soignants tués depuis le début de la guerre

0
284

Depuis le déclenchement du conflit syrien en mars 2011, 814 soignants ont été tués, rapporte une étude publiée mercredi 15 mars dans la revue britannique The Lancet. Celle-ci affirme en outre que les attaques contre des établissements médicaux se sont nettement intensifiées l’an passé. « L’année 2016 a été l’année la plus dangereuse à ce jour pour les professionnels de santé en Syrie », souligne le docteur Samer Jabbour de l’université américaine de Beyrouth, l’un des auteurs de cette enquête. Réalisée par un groupe de chercheurs, dont des membres de la société médicale syro-américaine (SAMS), elle compile des données provenant de différentes sources. D’après cette étude, le régime de Damas et ses soutiens, dont la Russie, ont pris pour cible les structures de soin de manière systématique. Cette stratégie s’est traduite par des « centaines de soignants tués, des centaines d’autres incarcérés ou torturés et des centaines d’établissements de soins délibérément attaqués ». Le nombre d’attaques contre des établissements sanitaires est passé de 91 en 2012 à 199 en 2016. Les chercheurs à l’origine de ce rapport estiment que 94 % d’entre elles ont été menées par le régime de Bachar Al-Assad et ses alliés. « Avec le temps, les attaques sont devenues plus fréquentes, plus évidentes, et s’étendant à des zones géographiques plus vastes », relève Samer Jabbour.