Spéculation sur des devises étrangères : la Deutsche Bank condamnée à une amende très salée

0
691

La Deutsche Bank, l’une des plus importantes banques du monde, se verra prochainement infliger une nouvelle amende de la part de la Banque Centrale Américaine et du Département des Services Financiers de New York pour mauvaise conduite sur le commerce extérieur dans des affaires de spéculation financière

La Deutsche Bank est impliquée dans un nouveau scandale. La banque allemande se verra très prochainement infliger une amende de la part de la Banque Centrale Américaine (Fed) et du Département des Services Financiers de New York pour mauvaise conduite sur le commerce extérieur.

D’après le média américain Bloomberg, le préteur allemand (Deutsche Bank) a fait savoir que le Département de Justice des Etats-Unis vient de clore une enquête criminelle concernant ses activités d’échanges monétaires sans prendre pour le moment une décision. D’après un proche du dossier, les régulateurs sont en train d’étudier les amendes que la banque devra payer.

« Une amende de 37 millions de dollars en 2016 »

La même source affirme que la Banque Centrale américaine vient de boucler son enquête et que la banque de régulation new-yorkaise est, elle-aussi, sur le point de finaliser la sienne. Il est important de souligner que cette énième amende n’est qu’une partie des sanctions infligées à la banque allemande ces derniers mois.

Des amendes parfois très salées qui ont fait perdre des quantités colossales d’argent à la Deutsche Bank. En décembre dernier, la Deutsche Bank avait été condamnée à payer une amende de 37 millions de dollars pour avoir volontairement induit ses clients en erreur. L’affaire était connue sous le nom de « Dark Pools ». La banque allemande avait reconnu les faits qui lui étaient reprochés.

« 8 milliards d’euros pour sauver la banque »

En février 2017, la Deutsche Bank avait annoncé avoir perdu 1,5 milliard de dollars en 2016. Elle avait pointé du doigt les nombreuses amendes qui lui ont été infligées pour mauvaise conduite et un plan de sauvetage qui a causé le licenciement de plusieurs de ses employé-e-s. Une amende de 7,2 milliards de dollars qui lui avait été infligée par la banque centrale américaine pour son rôle dans la crise financière de 2008 l’avait fortement fragilisée.

La situation n’est toutefois pas aussi sombre qu’on ne puisse l’imaginer. Car, face à la situation difficile que traverse la banque, les dirigeants ont décidé de prendre les mesures pour éviter le pire. Ainsi, le PDG de la Deutsche Bank John Cryan a annoncé qu’un montant de 8 milliards d’euros (soit 8,6 milliards de dollars) sera consacré à la vente d’actions ainsi qu’un plan de restructuration pour relancer la banque.

« Spéculation sur des devises étrangères »

Rappelons que le Département des Services Financiers de New York a ouvert une enquête contre la Deutsche Bank et Barclays pour mauvaise conduite dans l’usage de leurs plateformes de vente électronique. La Deutsche Bank est en effet accusée d’avoir spéculé sur des devises étrangères dans des salons de discussions en ligne. Les devises de 22 pays avaient été au sujet des conversations.

Dans un salon de discussion ouvert en début 2008, les traders de la Deutsche Bank ont discuté du dollar canadien et du dollar nouvelle-zélandais avec des traders en provenance de 6 pays étrangers. Les deux banques n’étaient pas les seules concernées. L’enquête avait été élargie vers d’autres grandes banques telles que : Goldman Sachs, BNP Paribas, Crédit Suisse et Société Générale. Plusieurs banques avaient été prises au piège. Certaines d’elles avaient reconnu les faits.