Macron et Mélenchon disent non au débat de France 2 prévu à trois jours de la présidentielle

0
3996

Les candidats à la présidentielle française Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon ont tous deux fait savoir ce 28 mars 2017 qu’ils risquent de ne pas prendre part au débat de France 2 prévu ce 20 avril, à seulement trois jours de la présidentielle

Macron et Mélenchon menacent de bouder le débat de France 2. Quelques heures après le coup de gueule de Jean-Luc Mélenchon de bouder le débat de France prévu ce 20 avril, c’est autour du candidat d’En Marche ! d’émettre la même remarque. Macron estime en effet que la date du débat lui paraissait tardive.

« J’ai moi-même indiqué il y a plusieurs semaines à la direction de France 2 le fait que le débat me paraissait tardif. Les débats sont utiles. Le débat à onze comme à cinq est-il celui qui permet de faire ressortir les détails et les contradictions des programmes ? Je n’en suis pas totalement persuadé. Mais, je pense qu’ils sont attendus de nos concitoyens. Notre fonction est-elle de tourner chaîne après chaîne devant toutes les télévisions ? Je n’en suis persuadé », a déclaré Macron lors d’une conférence tenue dans son QG ce 28 mars.

« Elle ne me convient pas et je n’en suis pas d’accord »

Les doutes émis par Emmanuel Macron quant à son éventuelle participation au débat de France 2 interviennent quelques heures seulement après l’annonce de Mélenchon qu’il n’assistera pas au débat de France 2 en raison d’un emploi du temps assez chargé. Le chef de file de la France insoumise a été clair et net dans un article publié ce mardi sur son blog.

Parlant de la date du 20 avril prévue pour le débat de France 2, Mélenchon dira : « (…) France 2 n’a fait pour l’instant fait connaître que la date. Elle ne me convient pas et je n’en suis pas d’accord. La remarque vaut pour tous, même si elle s’applique particulièrement au cas détestable de France 2. (…) Il faut savoir que les dates sont fixées par les chaînes qui ne consultent personne à ce sujet et se soucient comme d’une guigne de notre propre emploi du temps et de notre planification de campagne ».

Sur son blog, le candidat de la France insoumise n’a pas manqué de faire part de son mécontentement qu’il exprime en ces termes. « La date est annoncée et nous sommes en quelque sorte sommés de nous y plier sous peine de passer pour je ne sais quel affreux déserteur qui mépriserait ses concurrents et les téléspectateurs », ajoute-t-il.

« Dans le cas de France 2, le pire est atteint »

Parlant de France 2, Mélenchon ne mâche pas ses mots. Il déverse sa rage sur la chaîne française. « Dans le cas de France 2, le pire est atteint. La chaîne ne s’est pas demandée si nous sommes d’accord pour mettre en jeu toute notre campagne 48 heures avant le vote, ni ce que nous avions prévu de faire à cette date, ni s’il est décent et conforme qu’une campagne électorale s’achève par un événement auquel il est impossible de répliquer le cas échéant ».

Il en a profité pour s’attaquer sévèrement à l’ « Emission Politique » de France 2 animée par David Pujadas. « Tenons compte des pratiques de la chaîne telle qu’on peut les observer dans le déroulement de l’odieuse ‘Emission Politique’, véritable traquenard qui fonctionne seulement comme un spectacle, dont la volonté de mise à mort est tellement évidente qu’elle est insupportable même quand un de nos adversaires y est soumis ! Il me paraît donc essentiel de ne pas accepter d’être réduit de façon grossière en ‘chair à buzz’ ».