Présidentielle 2017 : Manuel Valls rallie Macron et met le PS à feu et à sang

1
2881
French Prime minister Manuel Valls (R) sits next to his Economy and Industry Minister Emmanuel Macron during the opening of the 3rd forum on partnerships between France and Algeria on April 10, 2016 in the capital Algiers. / AFP PHOTO / Farouk Batiche

Le PS socialiste est très remonté contre Manuel Valls, ex premier ministre socialiste qui vient d’annoncer ce mercredi 29 mars 2017 qu’il voterait Macron. Les réactions ont été nombreuses et virulentes

Manuel Valls assène un sacré coup au parti socialiste. L’ex premier ministre socialiste vient en effet d’apporter son soutien à Emmanuel Macron, candidat du mouvement En Marche ! pour la présidentielle. L’annonce a été faite par Manuel Valls lui-même ce mercredi sur la chaîne de télévision française BFMTV-RMC.

« Je ne prendrai aucun risque. Je voterai Emmanuel Macron. Je prends mes responsabilités. Ce n’est pas une question de cœur mais une question de raison », a expliqué l’ex premier ministre de François Hollande et malheureux perdant de la primaire à gauche face à Benoît Hamon. « Emmanuel Macron doit éviter une victoire du Front National », ajoute Manuel Valls.

« Ce que vaut un homme sans honneur »

Le Monde révèle que Manuel Valls a arrêté son choix ce mardi 28 mars lors d’un déjeuner avec ses proches dont le président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone ; Laurence Rossignol, ministre des familles ou encore Patrick Kanner, ministre des villes. Aussitôt annoncée, la décision de Valls suscite l’immense colère du camp Hamon.

Arnaud Montebourg  a déversé sa rage sur l’ex premier ministre « Chacun sait désormais ce que vaut un engagement signé sur l’honneur d’un homme comme Manuel Valls : rien. Ce que vaut un homme sans honneur », écrit sur twitter l’ex ministre socialiste et soutien fort de Benoît Hamon.

« Certains poisons ne sont pourtant que des poisons »

« Bon voyage à droite, Manuel Valls. C’est triste, mais depuis le temps tu en rêvais », déplore Isabelle Thomas, députée européenne de l’Ouest. « C’est un mépris à la démocratie, piétinée par de mauvais perdants », dit Aurélie Filippetti, porte-parole du candidat PS. « Manuel Valls, tu nous fais honte », écrit Patrick Mennucci sur son compte Twitter.

Sur son compte twitter, Pierre Moscovici a réagi en reprenant une citation de Léon Blum. « Les poisons sont parfois des remèdes, mais certains poisons ne sont pourtant que des poisons », écrit-il. Martine Aubry préfère donner sa conception de l’honneur. « Ma conception de l’honneur et de l’éthique démocratique a été de mettre mon énergie au service de la victoire de la gauche en 2012 ».

« Macron récupère tous les déchets hollandistes »

Sur les réseaux sociaux, les réactions ont été légion. Les internautes ne s’y sont pas allés de main morte. « Macro devrait changer de slogan pour ‘En Marche arrière !’ du coup, vu qu’il récupère tous les déchets hollandistes », écrit Talin Ihlen. « Valls qui avait signé le papier ‘je m’engage à soutenir le vainqueur de la primaire gauche’, je ne peux plus me le voir ce mec », s’énerve Melchior.

De son côté, le chef du PS, Benoît Hamon, ne devrait pas se sentir très surpris. Invité sur France 2, il y a deux jours, il disait : « depuis quelques semaines, s’organisent des ralliements à Emmanuel Macron qui consistent à me planter un coup de couteau dans le dos. On m’annoncerait même la semaine prochaine une mise à mort avec le ralliement de Manuel Valls à Emmanuel Macron ». Manuel Valls a provoqué un séisme au sein du PS.

1 COMMENTAIRE

  1. « Manuel Valls rallie Macron », non, votre titre est faux et mensonger ! L’article, lui le précise bien : « Manuel Valls, ex premier ministre socialiste qui vient d’annoncer ce mercredi 29 mars 2017 qu’il voterait Macron. »
    Il n’a jamais été question de ralliement.