Frappes militaires en Syrie : l’Arabie Saoudite, le Bahreïn et la Jordanie applaudissent

0
3016

Quelques heures après les frappes américaines en Syrie, les pays du Golfe ont immédiatement réagi. Ce vendredi, l’Arabie Saoudite, le Bahreïn et la Jordanie ont apporté tout leur soutien aux opérations militaires américaines

Les pays du Golfe n’ont montré aucun signe de désapprobation à la suite des frappes militaires américaines en Syrie. Au contraire, certains d’entre eux ont applaudi. C’est le cas notamment de l’Arabie Saoudite et du Bahreïn. Ces deux pays ont ouvertement soutenu l’initiative de l’administration de frapper la Syrie.

D’après ArabNews, une autorité du ministère saoudien des Affaires étrangères a exprimé « le soutien du Royaume aux opérations militaires qui ont visé des cibles en Syrie ». D’après ArabNews qui cite un communiqué de Spa (Agence d’information saoudienne), le Royaume accuse le gouvernement syrien d’avoir perpétré l’attaque chimique dans la ville de Khan Sheikhoun.

Le ministère saoudien des Affaires étrangères parle d’une « décision courageuse » qui est survenue après l’échec de la communauté internationale à arrêter le gouvernement syrien à « faire cesser la brutalité qu’il inflige à son propre peuple ». Même réaction pour le Bahreïn qui a apporté son soutien aux Etats-Unis ce vendredi.

« La Jordanie soutient les frappes militaires américaines »

Ce vendredi, le ministère bahreïni des Affaires étrangères a souligné les gros efforts exercés par les Etats-Unis dans sa lutte contre le terrorisme, avant de réitérer son soutien aux actions militaires américaines. Le Bahreïn appelle toutes les parties à travailler sérieusement et de manière transparente pour mettre fin à la souffrance du peuple syrien.

Ce vendredi, nous avons également appris que la Jordanie a également apporté son soutien aux frappes militaires américaines. D’après la SPA, agence de presse saoudienne, le ministre d’Etat jordanien en charge des Affaires médiatiques et de la communication, Mohamed Momani, parle de « frappes nécessaires et appropriées ».

« Mohamed Momani prône une résolution politique du conflit »

Mohamed Momani a déclaré que les récents développements soulignent le besoin pressant pour la communauté internationale de s’unir pour trouver une solution politique à la crise syrienne et de soutenir les efforts pour s’assurer que les pourparlers de Genève soient une réussite.

Rappelons que les Etats-Unis ont frappé la Syrie ce jeudi soir. Les frappes interviennent 48 heures après une attaque chimique menée dans la ville de Khan Sheikoun qui a fait plus de 100 morts. La communauté internationale a accusé la Syrie d’en être l’auteur. La Russie et la Syrie nient en bloc et accusent les rebelles syriens soutenus par l’Occident.