Porte-avions américains déployés en péninsule coréenne : vers une guerre USA-Corée du Nord ?

0
5033
epa05898242 (FILE) - The USS Carl Vinson supercarrier arrives at a port in Busan, South Korea, 15 March 2017 (reissued 09 April 2017). According to media reports on 09 April 2017, the Carl Vinson US Navy Strike Group, which includes the USS Carl Vinson (CVN 70), is moving toward the Korean peninsula to provide a 'show of force' against North Korea in the wake of North Korean ballistic missile tests and reported increased activity at North Korea's nuclear test site. EPA/YONHAP SOUTH KOREA OUT

La marine américaine a ordonné ce samedi 8 avril 2017 le déploiement de porte-avions dans le pacifique ouest. Ce déploiement intervient dans un contexte très tendu marqué par un bras de fer entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, un bras de fer qui peut déraper à tout moment

Des frappes militaires américaines se préparent-t-elles contre la Corée du Nord ? Après avoir frappé la Syrie de manière inopinée ce jeudi, les Etats-Unis ouvrent un nouveau front en Asie. Et cette fois ci, c’est clairement la Corée du Nord qui est visée. Les médias américains ont révélé ce dimanche un important déploiement militaire américain au niveau de la péninsule coréenne.

D’après la chaîne CNN, un groupe de porte-avions américains s’est en effet dirigé vers le pacifique ouest tout près de la péninsule coréenne. Toujours d’après CNN qui cite une autorité du Pentagone, ce déploiement est en effet une réponse apportée aux récentes provocations de la Corée du Nord.

« Trois flottes américaines y opèrent pour sauvegarder les intérêts des USA »

D’après le média américain spécialisé à la défense, DefenseNews, les porte-avions Carl Vinson ont reçu l’ordre d’annuler leurs visites prévues en Australie pour retourner finalement vers les eaux coréennes. DefenseNews cite une information qui émane de la marine américaine.

Dans un communiqué de la marine, on pouvait lire : « le commandement pacifique américain a ordonné le déploiement du groupe de porte-avions Carl Vinson comme une mesure prudente afin de maintenir la réactivité et la présence dans le pacifique ouest. Trois flottes américaines y opèrent dans l’objectif de sauvegarder les intérêts des Etats-Unis dans le pacifique ouest », souligne Dave Benham, porte-parole du commandement.

Ce dernier estime en effet que la Corée du Nord reste la menace numéro 1 dans la région. « La menace numéro 1 dans la région est la Corée du Nord à cause de son programme dangereux, irresponsable et déstabilisateur qui consiste à tester des missiles et à obtenir des armes nucléaires », ajoute Dave Benham.

« Un sommet USA-Chine pour apaiser la tension »

L’information a été confirmée ce dimanche par KoreaHerald qui précise que les porte-avions américains qui ont été déployés dans le pacifique ouest en janvier dernier en provenance de San Diego aux Etats-Unis ont mené des manœuvres militaires bilatérales avec l’armée japonaise et sud-coréenne et ont également patrouillé au niveau de la mer de chine Méridionale.

Rappelons que la décision de déployer des porte-avions intervient à la suite d’un sommet entre les Etats-Unis et la Chine, un sommet durant lequel la question nord-coréenne a été au cœur des sujets. Ce sommet intervient dans un contexte tendu marqué par des lancements de missiles balistiques de la Corée du Nord, défiant ainsi la communauté internationale.

« 4 missiles balistiques qui ont survolé une hauteur de 620 km »

Du côté américain, la menace est prise très au sérieux. D’ailleurs, quelques jours avant le sommet Etats-Unis-Chine, Donald Trump avait dénoncé le laxisme de la Chine sur ce dossier et avait menacé d’agir de manière unilatérale pour stopper le programme nucléaire nord-coréen. La Corée du Nord, pendant ce temps, ne recule devant rien. Pyongyang se dit prêt à mener des représailles.

Le pays continue de mener des lancements de missiles balistiques. Ce 6 mars, Pyongyang avait lancé simultanément 4 missiles balistiques qui ont survolé une hauteur de 620 km avant d’atterrir. Une situation qui préoccupe les Etats-Unis qui désormais sont prêts à tout pour arrêter Kim Jong-un. Une frappe militaire américaine contre la Corée du Nord peut arriver à tout moment.