Mélenchon (18%) passe devant Fillon, occupe la 3ème place et ravive le rêve d’un second tour

0
582
Jean-Luc Mélenchon lors de son meeting à Marseille, le 9 avril.

A treize jours de la présidentielle, un sondage place Mélenchon (18%) devant Fillon (17%). Chez les sympathisants de la France insoumise, le second tour est désormais bien possible

Mélenchon supplante Fillon. Mais, pour combien de temps ? A treize jours de la présidentielle, le candidat de la France insoumise se rapproche de plus en plus de son objectif d’atteindre le second tour de la présidentielle. Et les sondages confirment la montée en puissance de Mélenchon jours après jours.

Ce dimanche, c’est un sondage de Kantar-Sofres qui crée une nouvelle surprise. Kantar Sofres place Mélenchon devant Fillon. Les deux obtiennent désormais respectivement 18% et 17%. Dans son sondage, Kantar-Sofres nous apprend que Jean-Luc Mélenchon a progressé ainsi de 6 points en trois semaines.

« 40% des Français estiment que Mélenchon ferait un bon président »

Autre bonne nouvelle pour le candidat de la France insoumise : son potentiel électoral bondit de 13% et s’établit désormais devant celui de Marine Le Pen (32%). Ce n’est pas tout. D’après Kantar-Sofres, 40% des Français estiment qu’il ferait un bon président de la République contre 24% lors du dernier sondage de l’institut.

La montée en puissance de Jean-Luc Mélenchon fragilise davantage Benoît Hamon, chef de file du Parti Socialiste (PS). Ce dernier qui n’a cessé de chuter dans les sondages n’obtient plus que 9% des intentions de vote. Benoît Hamon recule ainsi de 3 points depuis mi-mars et son électorat s’est réduit : 29%.

Ce sondage de Kantar-Sofres arrive à un moment crucial où la France se rapproche davantage du premier tour de la présidentielle. Du camp de Jean-Luc Mélenchon, l’espoir gagne du terrain. Certains sympathisants de la France insoumise estiment désormais que le second tour n’est plus une utopie.

« Je crois que toutes les conditions sont réunies pour qu’il soit au second tour »

« Je crois que toutes les conditions aujourd’hui sont réunies pour qu’il soit au second tour », affirme Alexis Corbière, porte-parole de la France insoumise invité ce lundi sur le plateau de CNews. Sur les sondages de plus en plus favorables à Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière joue la carte de la prudence.

« On a eu un regard assez froid avec les sondages, on les observe bien évidemment, mais on a des éléments objectifs pour juger d’une dynamique réelle. On est près de 380 000 personnes qui s’inscrivent dans notre campagne, sur notre site, on était à 250 000 le 18 mars dernier », ajoute-t-il. Alexis Corbière a également appelé Benoît Hamon à se joindre à Mélenchon au lieu d’être un « obstacle ».

Pour lire le sondage de Kanfar-Sofres, cliquez ici : Kanfar-Sofres