Trump : « Nous envoyons une armada très puissante en Corée du Nord »

0
1193

Trump durcit le ton pour faire face à la menace de plus en plus grandissante de la Corée du Nord. Dans une interview accordée à Fox News ce mardi 11 avril 2017, le président américain n’exclut pas une action militaire contre la Corée du Nord si nécessaire

Donald Trump prend très au sérieux la menace nord-coréenne. Dans une interview accordée à Fox News ce mardi, le président américain a en effet affirmé que Kim Jong Un, leader nord-coréen, est en train de commettre « une grosse erreur » avant d’ajouter qu’il envoie ne armada en Corée du Nord.

« Je ne le connais pas, mais il fait une très mauvaise chose », dit Trump, faisant allusion au leader nord-coréen. « Nous envoyons une armada très puissante. Nous avons des sous-marins, beaucoup plus puissants que les porte-avions, ça je peux vous l’assurer », ajoute le président américain.

« Je ne parle pas de l’armée. Je ne suis pas comme Obama »

Dans l’interview, Trump se vante d’avoir la meilleure armée au monde. « Nous sommes la meilleure armée au monde. Et je dirai cela. Il fait une très mauvaise chose, il fait une très mauvaise chose », martèle le 45ème président des Etats-Unis. Il refuse néanmoins de dévoiler la stratégie militaire américaine pour contrer la Corée du Nord.

Sur cela, il dira : « on ne sait jamais, non ? On ne sait jamais. Vous savez, je ne parle pas de l’armée. Je ne suis pas comme Obama ». Le président américain compte tout de même sur le soutien chinois pour faire avancer le dossier nord-coréen. « Je pense que la Chine peut nous aider et j’espère que la Chine nous aidera », dit-il.

« Le premier sujet que j’ai abordé  a été la Corée du Nord »

Il affirme dans l’interview que le premier dossier soulevé avec le président chinois Xi Jingpin, lors de leur dernière rencontre, a été celui de la Corée du Nord. « Le premier sujet que j’ai abordé a été la Corée du Nord. Je lui ai dit qu’il devait nous aider sur la Corée du Nord, car nous ne permettons pas (son enrichissement nucléaire, ndlr) et ce n’est pas bon pour la Chine et que la Chine a un immense pouvoir commercial ».

Pour Trump, la Corée du Nord cherche des histoires. Rappelons que ce n’est pas la première fois que Donald Trump se prononce sur le dossier de la Corée du Nord. Le programme nucléaire de Pyongyang reste un sujet de préoccupation majeur pour son administration et il veut y mettre fin par tous les moyens.

« La Corée du Nord promet des représailles »

Pour faire face à la menace nord-coréenne, Trump adopte un discours de plus en plus belliqueux. Ce samedi, la marine américaine a d’ailleurs ordonné le déploiement de porte-avions vers la péninsule nord-coréenne. Une décision dénoncée par la Corée du Nord qui promet de riposter en cas d’attaques provenant des Etats-Unis.

« Nous tiendrons les Etats-Unis entièrement responsables des conséquences catastrophiques qui seraient causées par ces actions scandaleuses. Ceci montre que les décisions dangereuses des Etats-Unis d’envahir la Corée du Nord ont atteint une phase grave », pouvait-on lire dans un communiqué signé par le Ministère nord-coréen des Affaires étrangères.