Macron s’attaque à Mélenchon : « il est d’extrême-gauche et il propose la paix de Moscou »

0
1989

Emmanuel Macron s’est durement attaqué à Jean-Luc Mélenchon ce lundi 17 avril 2017 lors de son passage sur le plateau d’« Entretien d’embauche », émission animée par Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC. Pour le candidat d’En Marche !, il n’y a aucun doute que Jean-Luc Mélenchon est un candidat d’extrême-gauche qui « propose la paix de Moscou »

A 6 jours de la présidentielle, Macron tacle Jean-Luc Mélenchon. Tout a commencé ce dimanche 16 avril lors d’une interview que le chef de file de la France insoumise a accordée au Parisien. Au cours de l’interview, Jean-Luc Mélenchon, entouré par un groupe de journalistes, reconnaît qu’il n’est pas d’extrême-gauche.

Répondant à la question d’une journaliste du Parisien qui lui demandait s’il avait envie d’être Président, Jean-Luc Mélenchon avait répondu que oui et d’ajouter : « (…) il y a une extrême-gauche en France. Elle a sa logique, elle a son programme. Moi, je ne suis pas un homme d’extrême-gauche. Je le dis, mais pas pour m’en défendre ».

« Oui, il est d’extrême-gauche »

Les déclarations de Jean-Luc Mélenchon ont immédiatement suscité une vague de polémique et ce lundi Emmanuel Macron a rebondi sur cette affaire à moins d’une semaine du premier tour de la présidentielle. Sur la question de Jean-Jacques Bourdin de savoir si Jean-Luc Mélenchon est d’extrême-gauche, Macron n’en doute pas.

« D’évidence ! », répond Macron. Jean-Jacques Bourdin enchaîne : « d’extrême-gauche ?, Pourquoi d’extrême-gauche ? ». Et Macron de répliquer : « il ne m’a pas semblé qu’il était du centre-gauche ou du centre-droit ou alors je suis mal informé. Il est sur des propositions extraordinairement radicales sur le plan de la fiscalité, de la propriété, sur le plan des principes. Il est proche de régimes qui revendiquent justement cette appartenance. Donc, oui il est d’extrême-gauche ».

« Mélenchon propose la paix de Moscou »

Macron s’attaque à la politique étrangère de Mélenchon : « le discours qu’il tient d’ailleurs sur la plan international, sur le plan de l’Europe et autre est exactement le discours du parti communiste français des années 50, celui qui consiste à promettre la paix, mais c’est la paix de Moscou qu’il propose. Simplement, Moscou a un peu changé de visage et pas plus enviable. Mais, oui il est d’extrême-gauche. C’est un fait ».

A six jours du premier tour de la présidentielle, la guerre est déclarée entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, deux candidats qui n’ont cessé de grimper dans les sondages et qui ont toutes les chances de devenir président de la république française dans les jours qui viennent.