Nationalité française : « je vais supprimer le droit du sol », déclare Marine Le Pen

0
15736

A quatre jours de la présidentielle, Marine Le Pen, candidate du Front National (FN), s’est exprimée sur l’acquisition de la nationalité française. Elle a clairement fait savoir ce mercredi 19 avril 2017, sur le plateau de BFMTV-RMC, qu’elle supprimera, dès son élection, le droit du sol qui permet l’obtention de la nationalité française

Marine Le Pen durcit le ton. A quatre jours de la présidentielle, la candidate du FN  a de nouveau abordé l’un de ses sujets clés de sa campagne : le droit du sol. Invitée par Jean-Jacques Bourdin ce mercredi 19 avril, la candidate de Front National a en effet promis de prendre des mesures très strictes pour l’expulsion immédiate de Fichiers S étrangers.

« Je souhaite que les fichiers S étrangers soient immédiatement expulsés de notre pays. Or, c’était le cas par exemple de l’assassin épouvantable de Nice qui était un Tunisie, il était condamné. Tous les étrangers qui sont fichiers S ou qui sont condamnés ou qui ont été condamnés, quel que soit le délit, doivent rentrer chez eux », dit-elle.

« Je vais supprimer le droit du sol »

Répondant à une question de Jean-Jacques Bourdin qui lui demande comment elle aurait pu empêcher Mohamed Merah de commettre son acte en 2012, Marine Le Pen rétorque : « délinquant récidiviste qui, à 18 ans, avait déjà un casier judiciaire ». Jean-Jacques Bourdin lui coupe la parole et balance « Français ! ».

Marine Le Pen enchaîne : « non, non. Par le droit du sol et bien avec moi, cela n’arrivera pas Monsieur Bourdin, car je vais supprimer le droit du sol. Je vais supprimer l’acquisition quasi automatique que permet le droit du sol, qui fait que si vous êtes né sur le territoire  français et que vous avez vécu un certain nombre d’années sur le territoire français, vous pouvez acquérir automatiquement cette nationalité. Moi, ce ne sera pas le cas ».

Marine Le Pen pose ses conditions pour l’acquisition de la nationalité française. « La naissance sera un des critères mais si quelqu’un est né sur le territoire français, qu’il demande sa nationalité à 18 ans, a un casier judiciaire long comme celui de Monsieur Merah, il n’aura pas la nationalité française. La nationalité française s’hérite ou se mérite », souligne-t-elle.

« Dès mon élection, je rétablirai les frontières nationales »

Sur la question de savoir si elle est prête à priver de nationalité française des centaines de milliers de Français dont les parents sont d’origine étrangère, Marine Le Pen, agacée, répond : « il y a des centaines de milliers de Français qui sont en lien avec le fondamentalisme islamiste? », s’interroge-t-elle.

Et d’ajouter : « je veux que ceux qui deviennent Français le méritent. Et à partir du moment où ils le méritent, ils sont des Français de chœur et je les traiterai comme n’importe quel autre Français. Ils doivent le savoir ». Sur la question de Schengen, Marine Le Pen est catégorique. « Dès mon élection, je rétablirai les frontières nationales, je suis la seule candidate à le proposer », martèle-t-elle.