Volcker Rule : la Deutsche Bank condamnée à 156,6 millions de dollars pour spéculation financière

0
550

La Deutsche Bank vient d’être sanctionnée par la Banque Centrale Américaine ce jeudi à payer une amende de 156,6 millions de dollars pour avoir violé la Volcker Rule

La Deutsche Banque fait à nouveau parler d’elle. La banque allemande est la première grande banque à être condamnée pour violation de la Volkcer Rule, une loi mise en place en juillet 2015 après la crise financière empêchant de spéculer avec l’argent de ses clients. La sanction contre la banque allemande a été prononcée ce jeudi.

Dans un communiqué publié ce jeudi, la Réserve Fédérale américaine affirme en effet avoir trouvé des « failles » dans l’application de la Volcker Rule par la Deutsche Bank. La Réserve Fédérale a ainsi conclu que la banque allemande n’a pas respecté ses engagements de s’assurer que les traders ont fait bon usage de l’argent des clients ou s’ils pariaient avec l’argent de la banque.

« 156,6 millions de dollars »

Dans le communiqué de la Réserve Fédérale, une punition sévère est infligée à la Deutsche Bank. « La Réserve Fédérale a exigé de la Deutsche Bank qu’elle paie une amende de 156,6 millions de dollars. La banque paiera 136,9 millions de dollars pour pratiques dangereuses et malsaines ainsi que 19,7 millions d’euros pour n’avoir pas mis en place un programme en adéquation avec les principes de la Volcker Rule avant mars 2016 », précise le communiqué

Il ajoute : « en infligeant une amende à la Deutsche Bank, la Réserve Fédérale a trouvé des failles dans la façon dont elle gérait comment des traders achetaient et vendaient des dollars américains et des devises étrangères pour les propres comptes de l’organisation et pour les clients. La Banque allemande a échoué à détecter et à dénoncer le fait que ses traders aient utilisé des salons de discussion en ligne pour communiquer avec des concurrents sur leurs positions commerciales ».

« 7,2 milliards de dollars pour vente de crédits hypothécaires douteux »

Dans un communiqué publié immédiatement après l’annonce des sanctions, la Deutsche Bank s’est réjouie que le litige qui l’opposait à la Réserve Fédérale américaine soit résolu. Toutefois, d’après John Cryan, PDG de la banque allemande, ces nouvelles sanctions contre la banque constituent un nouveau revers pour la Deutsche Bank dont les ennuis judiciaires se sont multipliés ces dernières années.

La banque vient de payer une amende de 7,2 milliards de dollars au Département de Justice pour avoir vendu de façon abusive des crédits hypothécaires douteux ayant provoqué la crise financière de 2008. D’après Financial Times, cette sanction contre la Deutsche Bank intervient au moment où les lobbyistes de l’industrie financière font pression sur le gouvernement américain pour qu’il revoie la Volcker Rule afin d’assouplir le cadre de régulation post-crise financière.