Fête de l’indépendance de la Syrie : le secrétaire-général de l’ONU a félicité Bachar al-Assad

0
1401

Le secrétaire-général des Nations-Unies, Antonio Guterres, a adressé un message à Bachar al-Assad pour le féliciter à l’occasion de la fête d’indépendance syrienne célébrée ce 23 avril

Une geste surprenant. Le secrétaire-général de l’ONU a passé un coup de fil à Bachar al-Assad ce dimanche. C’est en tout cas ce que nous apprend l’agence de presse officielle syrienne Sana qui précise qu’Antonio Guterres a envoyé un télégramme ce dimanche au président syrien pour le féliciter à l’occasion de la fête nationale.

Dans le télégramme, Guterres a exprimé ses plus chaleureuses félicitations au peuple syrien et à son gouvernement. Toujours d’après Sana, Antonio Guterres a martelé que le monde vit un moment de grande surprise mais aussi de grande insécurité, soulignant que son objectif cette année est d’instaurer la paix partout dans le monde.

« Une ONU plus forte pour rétablir la paix et les droits de l’Homme »

Dans son télégramme, le secrétaire-général de l’ONU a également insisté sur le fait que tout ce à quoi nous aspirons, en tant que famille humaine, que ce soit la dignité, la justice, le progrès et la prospérité dépend de la paix. Pour Antonio Guterres, ces valeurs qui sont inscrites dans la Charte des Nations-Unies constituent un facteur de rassemblement.

Dans son télégramme, le successeur de Ban-ki Moon a insisté sur l’importance de la diversité au sein des Nations-Unies, un facteur clé qui permet de travailler ensemble au moment où le monde est fortement divisé. Il a également ajouté qu’il compte sur l’implication de la Syrie et sur une participation efficace de sa part pour aider à la construction d’une ONU plus forte pour rétablir la paix, le développement et des droits de l’Homme.

« Bachar al-Assad marque un grand coup »

Ce message de félicitations est d’autant plus surprenant que l’ONU avait récemment accusé le président syrien d’avoir commandité l’attaque chimique de Khan Sheikhoun, en Syrie qui avait suscité la colère de la communauté internationale. L’attaque avait été attribuée au gouvernement syrien. Des accusations rejetées en bloc par la Syrie et la Russie qui, à leur tour, avaient accusé les rebelles.

En adressant un message de félicitation à Bachar al-Assad, l’ONU n’est-elle pas en train de lancer un signal fort à l’administration Trump que seule la voie diplomatique pourrait mener à une solution définitive en Syrie ? Rappelons que les Etats-Unis ont mené des frappes contre une base syrienne ce 6 avril en réponse à l’attaque chimique de Khan Sheikhoun.