Donald Trump prévient d’un risque de « conflit majeur » avec la Corée du Nord

0
1555

Le président américain a prévenu ce vendredi 28 avril 2017 d’un risque de conflit majeur avec la Corée du Nord si Pyongyang s’entête dans son refus de mettre fin à son programme nucléaire

La question nord-coréenne turlupine l’administration Trump. Après plusieurs tentatives vaines de convaincre la Corée du Nord à mettre fin à son programme nucléaire, le président américain envisage de recourir à l’usage de force. Il prévient désormais d’un « très grand conflit » qui pourrait se produire entre les deux pays.

« Il y a des chances que nous finissions par avoir un très, très grand conflit avec la Corée du Nord. Nous aimerions résoudre les choses sur le plan diplomatique, mais c’est très difficile », a fait savoir Trump dans une interview accordée à Reuters ce vendredi depuis son Bureau Ovale de la Maison Blanche.

« Nous savons que la Chine est en communication avec le régime de Pyongyang »

Les propos de Trump interviennent au moment où les relations entre Washington et Pyongyang deviennent de plus en plus houleuses. Face au risque d’une escalade de la violence, l’unique médiateur entre les deux pays, la Chine, tente de calmer le jeu. Ce mercredi, l’ambassadeur de la Chine aux Etats-Unis, Cui Tiankai, a appelé à la retenue.

« Je continue de penser qu’il est de notre intérêt de trouver une solution diplomatique. Nous appelons les parties concernées à éviter tout acte qui pourrait mener à une escalade de la situation », a-t-il déclaré. Ce vendredi, dans la presse américaine, on affirme que la Chine et la Corée du Nord continuent de s’entretenir sur la question.

« Nous savons que la Chine est en communication avec le régime de Pyongyang. Elle nous a confirmé qu’ils ont demandé au régime de ne plus mener de tests nucléaires », a révélé Rex Tillerson, secrétaire d’Etat américain. D’après ce dernier, la Chine envisage à son tour de sanctionner la Corée du Nord si elle ne met pas fin à ses tests de missiles balistiques.

« Nos forces révolutionnaires sont prêtes au combat »

Rappelons que le bras de fer entre Pyongyang et Washington inquiète la communauté internationale, d’autant plus que la Corée du Nord menace de frapper le porte-avions déployé en péninsule coréenne. « Nos forces révolutionnaires sont prêtes au combat pour couler le porte-avions américain avec une seule frappe », avaient menacé les autorités nord-coréennes il y a une semaine.

Entretemps, les Etats-Unis se préparent à tout. Ce 26 avril, l’armée américaine a d’ailleurs installé un bouclier anti-missile en Corée du Sud pour protéger ce pays contre d’éventuels missiles balistiques lancés par la Corée du Nord. Ce jeudi, le commandant des troupes américaines dans le pacifique ouest a fait savoir que la crise nord-coréenne est la pire crise qu’il n’ait jamais vu sans comparer la situation avec la crise des fusées de Cuba.