Exclusive : Hollande voulait briguer un second mandat, mais tout a basculé au dernier moment

0
4404

Julien Dray, proche de François Hollande, a révélé cette semaine que tout était prêt pour que l’actuel président français fasse campagne pour briguer un second mandat à la tête de la France. Néanmoins, face à la pression médiatique et sociale, Français Hollande avait fini par jeter l’éponge

A quelques jours du second tour de la présidentielle, une révélation fait la une des médias français. Cette révélation ne concerne aucun des deux candidats qui devront s’affronter au second tour. Elle concerne plutôt Français Hollande, actuel président français qui, sous peu, devra quitter l’Elysée.

Rappelons que le président français avait annoncé qu’il ne briguera pas un second mandat. L’annonce de cette nouvelle, qui n’a pas surpris beaucoup de ses concitoyens, avait été faite le 1er décembre 2016. En direct depuis l’Elysée, François Hollande avait en effet annoncé une décision qui venait de mettre fin à un long suspense.

« J’avais une campagne clés en main »

« Je suis conscient du fait que ferait courir une démarche, la mienne, qui ne rassemblerait pas autour d’elle. Aussi, j’ai décidé de ne pas être candidat à la présidentielle. Dans les mois qui viennent, mon seul devoir sera de continuer à diriger le pays, celui que vous m’avez confié en 2012 », avait déclaré le président socialiste.

Pourtant, quelques mois plutôt, la réalité était tout autre. François Hollande avait bien l’intention de se représenter pour un second mandat en tant que président de la France. C’est en tout cas ce que nous apprend le JDD qui cite Julien Dray, Directeur de campagne officieux du président français et qui a aussi pris part à la campagne de Ségolène Royale en 2007.

S’adressant à la presse, Julien Dray affirme que tout était prêt pour que François Hollande se représente à la présidentielle de 2017. « J’avais une campagne clés en main », confie Julien Dray. Ce dernier fournit davantage de détails. Il explique que le QG devait être celui qui a finalement été choisi par Nicolas Sarkozy pour la primaire de droite. Le lieu est situé dans le 7ème arrondissement de Paris.

« Un slogan de campagne volé à Natacha Polony »

Dans ses révélations, Dray joue la carte de l’humour. Il confie que son équipe de campagne avait déjà choisi un slogan : « Nous sommes la France », un slogan qu’il avoue avoir piqué à Natacha Polony, journaliste française et ex co-présentatrice de « On n’est pas couché ». Natacha Polony avait en effet publié un essai sur Europe 1 intitulé « Nous sommes la France » en septembre 2015.

Mais, une campagne présidentielle pour François Hollande n’aura jamais lieu. Entretemps, le successeur de Nicolas Sarkozy avait en effet été malmené par une situation économique très difficile, avec un taux de chômage qui n’a cessé de grimper. A cela s’ajoutent les attentats du 7 janvier 2015 et du 13 novembre 2015 qui ont fortement écorné son image de leader, beaucoup émettant de sérieux doutes qu’il puisse sortir la France de l’ornière.