Création d’Etat palestinien aux frontières de 1967 : pour Israël, le Hamas « se fout du monde »

0
795

Le mouvement Hamas a présenté ce lundi 1er mai 2017 à Doha une nouvelle charte, un document dans lequel le mouvement accepte l’idée d’un Etat arabe palestinien aux frontières de 1967. En Israël, le gouvernement parle de la poudre aux yeux

A quoi joue le Hamas ? Le mouvement palestinien qui contrôle la bande de Gaza a dévoilé ce lundi un nouveau programme politique dans lequel le groupe a adouci le ton vis-à-vis de l’Etat d’Israël, son principal ennemi. Dans le nouveau document largement relayé par les médias, le mouvement accepte l’idée d’un Etat arabe palestinien aux frontières de 1967.

« Le Hamas prend en compte la mise en place d’un Etat palestinien pleinement indépendant et souverain ayant comme capitale Jérusalem en droite ligne avec les prescriptions du 4 juin 1967, avec le retour des réfugiés et des déplacés », pouvait-on lire dans un extrait du document publié par Israelnationalnews.

« Nous voulions présenter un document qui reflète vraiment l’idéologie du Hamas »

Dans sa nouvelle charte, le Hamas a fortement assoupli son discours vis-à-vis de l’Etat hébreux. Le mouvement dit être en guerre contre l’occupant sioniste, mais en aucun cas contre les Juifs. La nouvelle charte, constituée de cinq pages, a été présentée par Khaled Mashaal, leader du Hamas en exil à Doha.

S’adressant à la presse, il dira : « nous voulions présenter un document qui reflète vraiment l’idéologie du Hamas et le consensus et le présenter à nos sympathisants. (…) et à la communauté internationale ». Une copie du document a été distribuée aux journalistes basés à Gaza qui ont suivi la conférence de presse en ligne.

« Le document de Hamas, c’est de la poudre aux yeux »

Dans le discours de Khaled Mashaal, il ne s’agit en aucun cas de mettre fin à la lutte pour la libération de la Palestine. « Hamas prône la libération de toute la Palestine, mais il est prêt à appuyer l’idée d’un Etat basée sur les frontières de 1967 sans reconnaître Israël ou céder à ses droits », a-t-il précisé.

La main tendue du Hamas n’a pas changé grand-chose dans les relations entre le mouvement et Israël car les autorités israéliennes parlent déjà de la « poudre aux yeux ». « Le document de Hamas, c’est de la poudre aux yeux. Nous avons vu le Hamas continuer à investir toutes ses ressources non seulement à préparer une guerre contre Israël, mais à éduquer les enfants de Gaza à détruire Israël », déplore un communiqué du bureau du premier ministre israélien.

« Le Hamas est en train de se foutre du monde »

Le communiqué ajoute : « le jour où le Hamas arrêtera de creuser des tunnels et orientera ses ressources vers les infrastructures civiles et qu’il arrêtera d’éduquer les enfants à détester Israël, cela constituerait un vrai changement ». Pour un porte-parole de Netanyahou, le Hamas se fout du monde.

« Le Hamas est en train de se foutre du monde, mais il n’y arrivera pas… Ils creusent des tunnels pour les terroristes et ont lancé des milliers et des milliers de missiles contre des civils israéliens. Voilà le vrai Hamas », a expliqué David Keyes, porte-parole de Benjamin Netanyahou.