Soutien de Merkel à Macron : l’Allemagne s’ingère-t-elle dans la présidentielle française ?

0
1245

A quatre jours du second tour de la présidentielle, Angela Merkel, chancelière allemande, a apporté son soutien à Emmanuel Macron. Elle considère l’ex banquier des affaires comme un « pro-européen convaincu » qui « représente les intérêts de la France ». La chancelière se défend toutefois d’ingérer dans la présidentielle française

A trois jours du second tour de la présidentielle en France, Angela Merkel, chancelière allemande, apporte son soutien à Emmanuel Macron. Dans une interview accordée au quotidien allemand, Berliner Zeitung, la chancelière allemande a parlé du candidat d’En Marche ! en termes dithyrambique.

Interrogée sur les élections présidentielles françaises, Angela Merkel a été claire et nette. Elle souhaite en effet que l’ex banquier des affaires remporte la présidentielle face à sa rivale d’extrême-droite, Marine Le Pen. « Je serai heureuse qu’Emmanuel Macron gagne parce qu’il représente une politique cohérente pro-européenne », a dit Merkel.

La chancelière dit avoir déjà rencontré l’ex ministre de l’Economie de François Hollande. « Emmanuel Macron ne m’est pas étranger. Je l’ai rencontré alors qu’il était ministre. Son succès serait un signal positif pour le centre ». Pour la chancelière, Macron représente les intérêts de son pays et reste un pro-européen.

« Macron est aussi un pro-européen convaincu »

« Emmanuel Macron représente, comme je le fais, les intérêts de son propre pays. Ceci est tout à fait naturel. C’est aussi un pro-européen convaincu et sa campagne très pro-européenne est un signal dans le sens des bonnes relations franco-allemandes », ajoute Angela Merkel. Dans l’interview, la chancelière se défend d’ingérer dans les élections présidentielles françaises.

Rappelons qu’Angela Merkel n’est pas la seule autorité politique allemande à soutenir Macron. Le 13 avril dernier, Wolfgang Schaübble, le ministre allemand des finances, avait aussi fait savoir qu’il voterait Macron s’il était Français. « Si j’étais Français et habilité à voter, je voterais pour Emmanuel Macron », avait déclaré le ministre allemand dans une interview accordée à Der Spiegel.

Il convient de noter que le soutien très important de la chancelière allemande à Emmanuel Macron intervient à quatre jours du second tour de la présidentielle. Reste à voir si ce soutien permettra au candidat d’En Marche ! d’arriver au pouvoir le 7 mai face à une adversaire du Front National qui promet un bras de fer jusqu’à la dernière minute.