« Jewish State Bill » : en Israël, bientôt l’Arabe ne sera plus reconnu comme langue officielle

0
1445

Un comité ministériel a donné son feu vert ce dimanche 7 mai 2017 à un projet de loi qui devra définir Israël comme nation juive. Ce projet de loi cherche aussi à reléguer la langue arabe qui ne sera plus langue officielle en Israël

Un projet de loi très controversé. Les ministres israéliens ont donné leur feu vert ce dimanche à un projet de loi qui cherche à définir Israël en tant que nation juive. Le projet de loi, appelé en anglais « Jewish State Bill » est né de l’initiative du député israélien Avi Dichter qui parle d’un « grand pas en avant dans la mise en place de notre identité, non seulement sur le plan universel, mais principalement envers nous-mêmes ».

D’après le média israélien Haaretz, ce projet de loi relègue la langue arabe au second plan. Ainsi, l’Arabe ne sera plus reconnu comme langue officielle en Israël. Le projet de loi définit l’Etat d’Israël comme « la patrie du peuple Juif » et souligne que « le droit à l’autodétermination à l’intérieur de l’Etat d’Israël n’est réservé qu’au peuple Juif ».

D’après Ynetnews, le projet de loi considère le drapeau, l’hymne national et les icônes comme des symboles d’Etat ; Jérusalem comme la capitale d’Israël ; le Hébreux comme la langue officielle. Il prend également en compte le retour des Juifs, le rassemblement des juifs exilés, la colonisation juive, les relations avec la diaspora juive, le calendrier juif et les lieux saints.

Ce dimanche, Avi Dicheter, le promoteur de ce projet de loi, s’est exprimé devant la presse. « La loi sur la nationalité est critique en un moment pareil où des éléments à l’intérieur comme à l’extérieur tentent de rejeter les droits du peuple juif à disposer d’une patrie dans son pays et à reconnaître l’Etat d’Israël en tant que nation du peuple Juif », a-t-il expliqué.

« L’aspiration des Palestiniens à éliminer la nation juive n’est plus un secret »

Il accuse ouvertement les Palestiniens de vouloir éliminer les Juifs. « L’aspiration des Palestiniens à éliminer la nation juive n’est plus un secret. L’Etat d’Israël, qui demande à ses ennemis qu’il le reconnaissent en tant nation du peuple Juif et qui demande à ses sympathisants partout dans le monde de soutenir cette demande, a besoin de déclarer dans sa plus haute assemblée législative qu’il maintient fièrement cette identité », dit-il.

D’après Jerusalem Post, le projet de loi original a été fait en 2011. En 2015, le premier ministre Benjamin Netanyahou avait mis en place un comité ministériel pour trouver un consensus, mais aucun résultat n’avait été apporté. Le projet de loi de ce dimanche devra passer par un vote préliminaire mercredi. Dans 60 jours, le ministère de la Justice rédigera sa propre version du projet de loi et les deux seront combinés.