L’Iran menace l’Arabie Saoudite : « en cas de guerre, tout sera détruit sauf la Mecque et Médine »

0
4173

Le ministre iranien de la défense menace de s’attaquer à l’Arabie Saoudite. Les propos du ministre ont été prononcés en réaction aux propos du prince saoudien de transformer l’Iran en champ de bataille

La tension entre l’Iran et l’Arabie Saoudite est devenue de plus en plus houleuse. Tout a commencé par des propos tenus par le prince saoudien Prince Mohamed Ben Salman qui, ce mardi, a fait allusion à la guerre d’influence qui existe entre la République Islamique d’Iran et l’Arabie Saoudite au Moyen-Orient.

Parlant de cette bataille d’influence, le prince saoudien avait menacé de déclarer la guerre à l’Iran. « Nous savons que nous sommes la cible principale du régime iranien. Nous n’attendrons pas que la bataille se passe en Arabie Saoudite, mais nous travaillerons pour que cette bataille puisse se dérouler en Iran, et pas en Arabie Saoudite », avait déclaré le prince.

« Nous ne laisserons rien intact à part la Mecque et Médine »

Réponse du berger à la bergère. Ce lundi, le ministre iranien de la défense, Hussein Dehqan, n’a pas hésité à répondre au prince. « Nous conseillons aux Saoudiens de ne pas prendre une décision ignorante. Mais, s’ils le font, nous ne laisserons rien intact à part la Mecque et Médine », a prévenu le ministre iranien.

Ce mercredi, le ministère iranien des Affaires étrangères avait fermement condamné les propos du prince saoudien. Le ministère iranien avait en effet dénoncé des commentaires hostiles témoignant d’une mauvaise connaissance de la situation régionale par le prince, son manque de sagesse et une « erreur stratégique » dans sa politique de répandre le terrorisme.

« Les Saoudiens promeuvent le terrorisme »

« De tels commentaires constituent des signes clairs que les Saoudiens promeuvent le terrorisme et poursuivent des politiques provocatrices et destructrices concernant la région et les affaires de l’Iran », avait dénoncé Bahram Qassemi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Il convient de souligner que l’Arabie Saoudite et l’Iran mènent une guerre diplomatique sans merci depuis la révolution iranienne de 1979. Les relations sont devenues de plus en plus houleuses au fil du temps avec une bataille d’influence sans précédent au Moyen-Orient. La guerre en Syrie a exacerbé les tensions. L’Iran, d’obédience chiite, soutient le gouvernement de Bachar al-Assad, tandis que l’Arabie Saoudite, d’obédience sunnite, veut à tout prix la chute du président syrien.