Portugal : à Fatima, le Pape François prévient que l’athéisme pourrait conduire l’homme en enfer

0
32830
Pope Francis speaks to the faithful during his general audience in Aula Paolo VI on January 18, 2017 at the Vatican. / AFP PHOTO / ANDREAS SOLARO

Au Portugal, en marge du 100ème anniversaire de l’apparition de la Vierge Marie à Fatima, le Pape François a mis en garde les fidèles contre le danger d’une vie athée qui, selon lui, pourrait conduire l’homme en enfer

S’exprimant depuis Fatima au Portugal où la Vierge Marie est apparue il y a 100 ans et où elle a fait des révélations à trois enfants bergers, deux d’entre eux canonisés ce samedi, le Pape François a mis en garde quelque 500 000 personnes contre le danger de mener une vie profane.

« Notre-Dame de Fatima nous avait avertis d’un mode de vie athée qui profane DIEU dans ses créatures. Une telle vie (souvent proposée et imposée) pourrait conduire en enfer ». D’après le média chrétien, Cruxnow, les propos du Pape ont été prononcés lors de la messe de ce samedi, marquant la commémoration des six premières apparitions de Notre Dame du Rosaire à trois enfants bergers illettrés.

« Nous ne voulons pas d’un espoir mort-né »

Lors de cette messe marquant la seconde et dernière journée de la visite du souverain pontife au Portugal, le Pape François a canonisé deux des trois enfants bergers : François et Jacinthe Marto. Les deux enfants deviennent ainsi les plus jeunes saints non martyrisés de l’Église catholique.

« DIEU effectue une mobilisation générale contre l’indifférence qui glace les cœurs et aggrave notre myopie. Nous ne voulons pas d’un espoir mort-né. La vie ne peut survivre que grâce à la générosité des autres », ajoute le souverain pontife, avant de remercier les fidèles qui ont fait le déplacement à Fatima. « Merci frères et sœurs, d’être ici avec moi », a-t-il déclaré.

« Sur l’autel, nous adorons la chair de Jésus »

Durant son pèlerinage, le Pape s’est adressé aux personnes malades. « Chers pèlerins, nous avons devant nous Jésus, caché cependant apparent dans l’Eucharistie, de la même manière que nous avons Jésus caché mais apparent dans les blessures de nos frères et sœurs qui sont malades et qui souffrent. Sur l’autel, nous adorons la chair de Jésus », a-t-il lancé à son audience.

Rappelons que de nombreux fidèles ont fait le déplacement à Fatima pour assister au 100ème anniversaire de l’apparition de la Vierge Marie dans cette partie du Portugal. Des drapeaux représentant plusieurs pays ont été brandis par les fidèles venus pour la plupart du Portugal, de l’Italie, de la France, de l’Argentine…Environ 500 000 personnes ont été à Fatima.