Les USA et l’Arabie Saoudite finalisent un contrat de vente d’armes de 300 milliards de dollars

0
2947

Les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite sont en train de finaliser des signatures de contrats de vente d’armes estimés à quelque 300 milliards de dollars. L’information émane de l’agence britannique Reuters qui cite une haute autorité de la Maison Blanche

Les Etats-Unis sont en train de finaliser une série de contrats de vente d’armes estimés à plus de 100 milliards de dollars. C’est ce que nous a appris l’agence Reuters ce vendredi. L’agence cite une haute autorité américaine, proche de Donald Trump. L’information a été révélée à seulement une semaine de la visite de Trump en Arabie Saoudite.

D’après l’agence Reuters qui cite toujours l’autorité américaine de la Maison Blanche, les contrats de vente d’armes pourraient atteindre les 300 milliards de dollars. L’objectif est en effet d’aider l’Arabie Saoudite, en guerre contre le Yémen voisin et en froid avec l’Iran, de relancer ses capacités en matière de défense.

« Nous sommes à la phase finale des signatures de contrats »

« Nous sommes à la phase finale des signatures de contrats », a révélé la source. D’après Reuters, les contrats de vente d’armes sont en train d’être développés et devront se finaliser à l’arrivée de Trump à Riyad. L’agence de presse britannique ajoute qu’à travers ces contrats de vente d’armes, les Etats-Unis s’engagent aussi à assurer la protection d’Israël dans la région contre ses voisins, notamment l’Iran.

Parmi les armes qui seront inclues dans le contrat, figurent des navires de guerre, des systèmes de défense anti-missile et de la sécurité maritime. D’après la source, l’Arabie Saoudite entend sérieusement fait face à d’éventuelles menaces. Cette information intervient deux jours après la révélation faite par CNN que les Etats-Unis ont approuvé un contrat de vente d’armes estimés à 2 milliards de dollars aux pays du Golfe.

« Trump attendu aux Etats-Unis ce 19 mai »

Il est important de souligner que le président Trump devra entamer sa première tournée au Moyen-Orient. Le 19 mai, il se rendra en Arabie Saoudite, avant de se rendre en Israël. En Arabie Saoudite, le président abordera d’importants sujets dont la menace terroriste, la guerre au Yémen ainsi que les menaces liées aux missiles balistiques au niveau de la Mer rouge.

La visite du président américain reste un événement majeur pour les autorités saoudiennes. D’après Times of Israel, Adel al-Jubeir, ministre saoudien des Affaires étrangères, s’est d’ailleurs rendu à Washington la semaine dernière. Lors de sa visite aux Etats-Unis, le chef de la diplomatie saoudienne a rencontré d’importantes autorités américaines, dont Rex Tillerson, secrétaire d’Etat américain.