Scandale d’Etat : Donald Trump est accusé d’avoir révélé des informations secrètes à la Russie

0
1035

Moins d’une semaine après le licenciement de James Comey, ex patron du FBI par Trump, de graves révélations viennent accabler le nouveau président américain. Donald Trump est en effet accusé d’avoir révélé des informations classifiées à la Russie lors de sa rencontre avec le ministre russe des Affaires étrangères et l’ambassadeur de Russie aux Etats-Unis il y a une semaine

Le bras de fer entre Trump et les services de renseignement devient de plus en plus sérieux. Moins d’une semaine après le limogeage de James Comey, ex patron du FBI qui enquêtait sur des présupposés liens entre Trump et la Russie, la guerre entre la Maison Blanche et les renseignements a atteint un niveau de violence inégalable.

Ce mardi, les médias américains ont fait état de nouvelles révélations extrêmement graves qui pourraient carrément affaiblir le président américain. En effet, d’après Washington Post, des hautes autorités américaines ont accusé Trump d’avoir révélé des informations classifiées à la Russie.

« Des informations extrêmement sensibles »

D’après les autorités en question, les faits remontent il y a une semaine lors de la rencontre entre Trump, le ministre russe des Affaires étrangères et l’ambassadeur de Russie aux Etats-Unis. Les autorités américaines accusent Trump d’avoir divulgué des informations top secret sur Etat Islamique.

D’après Washington Post qui a donné l’information, les révélations faites par le président américain ont été fournies par un partenaire américain à travers un partage d’information entre agences de renseignement. Les informations ont été si sensibles qu’elles ont été cachées aux alliés des Etats-Unis et au sein du gouvernement américain, très peu de personnalités y avaient accès.

« Trump plongé dans une tourmente »

Toujours d’après Washington Post, le partenaire en question n’a pas donné autorisation aux Etats-Unis de partager ces informations avec la Russie. L’affaire est prise très au sérieux par les autorités américaines qui estiment que la décision de Trump de partager de telles informations avec la Russie met en danger la coopération avec un allié qui, désormais, a accès aux informations les plus secrètes sur Etat Islamique.

D’après une autorité américaine qui s’est confiée à Washington Post, Trump a « partagé plus d’informations que ne l’ont fait les services de renseignement avec leurs alliés ». Un véritable pavé dans la mare. L’affaire intervient au moment où le président Trump est plongé dans une véritable tourmente suite au licenciement de James Comey, n°1 du FBI.

« Vers la destitution de Trump ? »

Pendant ce temps, la Maison Blanche tente de se défendre des graves accusations. « Le président n’a parlé que des menaces communes auxquelles les deux pays (Etats-Unis et la Russie, NDLR) font face. En aucun moment, des informations sur les renseignements et des méthodes, ni des opérations militaires n’ont été abordées », a expliqué la Maison Blanche.

Les services de renseignement cherchent-ils à faire échouer Trump qui, pendant sa campagne, n’a cessé d’appeler à une coopération avec la Russie pour faire face à plusieurs défis au niveau national et international ? Pour le moment, difficile de répondre à cette question. Mais, il est désormais évident que la question de la Russie pourrait mener à la destitution du président américain à tout moment.