Brésil : manifestation pour la démission de Miche Temer

0
45

Au Brésil, des milliers de manifestants ont défilé jeudi dans plusieurs villes du pays. Ils exigent le départ du président Michel Temer, éclaboussé par des accusations de corruption. Affaibli par de graves accusations de corruption, le président brésilien a affiché jeudi 18 mai à la télévision sa volonté de se maintenir au pouvoir.  « Je ne démissionnerai pas », a assuré Michel Temer, alors que la Cour suprême a ouvert une enquête.  Le quotidien O Globo a révélé mercredi que le président brésilien avait été enregistré à son insu par un chef d’entreprise, alors qu’il donnait son accord pour le versement de pots-de-vin. Avec pour objectif d’acheter le silence d’Eduardo Cunha, l’ancien patron de la chambre des députés, aujourd’hui en prison pour son implication dans le méga-scandale de corruption Petrobras. Plusieurs parlementaires ont déposé des motions de destitution et les appels à la démission se multiplient dans les rues des principales grandes villes du pays. Jeudi, des manifestations se sont déroulées aux cris de « Temer dehors ! »