Discours de Trump en Arabie Saoudite : « les terroristes n’adorent pas DIEU, ils adorent la mort »

0
1320

Le président des Etats-Unis, Donald J. Trump, a livré un discours devant plusieurs personnalités politiques et culturelles du monde arabe à Riyad, dans la capitale d’Arabie Saoudite où il a entamé sa première visite officielle depuis son investiture en janvier dernier. Donald Trump appelle les nations arabes à combattre le terrorisme par tous les moyens

Lors de sa première visite officielle en tant que président des Etats-Unis, Donald Trump a voulu marquer les esprits. Le président qui est arrivé à Riyad ce samedi 20 mai 2017 s’est adressé au monde musulman à travers un discours dans lequel il a sévèrement fustigé le comportement des extrémistes religieux.

A Riyad, le 45ème président des Etats-Unis a tendu la main au monde musulman. « Je me tiens devant vous en tant que représentant du peuple Américain pour livrer un message d’amitié et d’espoir. C’est pour cela que j’ai choisi de mener mon premier voyage au cœur du monde musulman, à la nation qui sert de gardien des deux lieux saints de la foi islamique », a déclaré Trump.

Après s’être réjoui des bonnes relations entre l’Arabie Saoudite et les Etats-Unis qui se sont soldées par la signature de plusieurs contrats ce samedi, le président américain est entré dans le vif du sujet : l’extrémisme radical. Dans son discours, Trump a voulu donner de l’espoir aux jeunes musulmans du monde.

« Très peu de nations ont été épargnées de la violence du terrorisme »

« Les jeunes musulmans et les filles devraient grandir dans un monde exempt de peur, exempt de violence et innocent de la haine. Et les jeunes musulmans, femmes et hommes, devraient avoir la chance de construire une nouvelle ère de prospérité pour eux-mêmes et pour leurs peuples », a-t-il lancé devant de nombreux chefs d’Etat venus de pays musulmans pour assister à cet événement historique.

Parlant du terrorisme, le président américain dira : « cet avenir ne peut être réalisé qu’à travers la lutte contre le terrorisme et l’idéologie qui le conduit. Très peu de nations ont été épargnées de sa violence. L’Amérique a souffert d’attaques barbares répétées ». En guise d’exemple, Trump cite les atrocités du 11 septembre, les attentats de Boston, de San Bernardino et d’Orlando.

« Les terroristes n’adorent pas DIEU, ils adorent la mort »

Dans son discours, le président américain évite de faire un amalgame et reconnaît que 95% des victimes du terrorisme sont les musulmans eux-mêmes. Donald Trump insiste sur le fait que le Moyen-Orient est une région riche en ressources naturelles qui, selon lui, « ne devrait pas être lieu d’origine des réfugiés », mais plutôt le contraire.

« A chaque fois qu’un terroriste tue un innocent et invoque à tort le nom de DIEU, cela devrait être une insulte à toute personne de foi. Les terroristes n’adorent pas DIEU, ils adorent la mort », lance-t-il. Et de poursuivre : « si nous n’agissons pas contre ce terrorisme organisé, alors nous saurons ce qui se passera ».

« Ceci est un combat entre le bon et le méchant »

Pour le président américain, la lutte contre le terrorisme concerne toute personne de foi. « Ce n’est pas un combat entre des criminels barbares qui cherchent à oblitérer la vie humaine et des peuples décents de toute religion qui cherchent à la protéger. Ceci est un combat entre le bon et le méchant ». Trump a appelé les nations arabes à ne pas toujours attendre le soutien des Etats-Unis contre les terroristes, mais plutôt à les combattre eux-mêmes.

« Les nations du Moyen-Orient ne peuvent pas attendre que le puissance américaine écrase cet ennemi pour eux. Les nations du Moyen-Orient devront décider quel genre de futur ils veulent pour eux-mêmes, pour leurs pays et pour leurs enfants. C’est un choix entre deux futurs et c’est un choix que l’Amérique ne peut pas faire à votre place ».

Pour lire le discours dans son intégralité, cliquez ici : Discours de Trump