Accusé de financer le terrorisme, le Qatar nie en bloc et dénonce des accusations mensongères

0
748
Qatar's Sheikh Tamim bin Hamad al Thani (R) attends the opening meeting of the Arab Summit in Sharm el-Sheikh, in the South Sinai governorate, south of Cairo, March 28, 2015. Arab League heads of state will hold a two-day summit to discuss a range of conflicts in the region, including Yemen and Libya, as well as the threat posed by Islamic State militants. REUTERS/Stringer - RTR4V98K

Alors qu’il est souvent pointé du doigt par de nombreux experts l’accusant de financer en catimini le terrorisme, le Qatar a tenu à démentir toutes ces accusations dans un communiqué publié ce dimanche 21 mai 2017 par le Bureau de Communication de son gouvernement. Doha qualifie les accusations de « mensongères » et fait remarquer que son pays est aussi une cible des groupes terroristes

Le Qatar a formellement rejeté toute accusation selon laquelle il finance des groupes terroristes. C’est en tout cas ce qui a été souligné dans un communiqué publié ce dimanche 21 mai 2017 par un organe du gouvernement qui a dénoncé une campagne organisée contre Doha.

« A la veille de la visite de Donald Trump au Moyen-Orient, des opinions diffusées par des organisations anti-Qatar sur des médias et des sites internet ont accusé le Qatar de se montrer très sympathiques envers les terroristes et de fermer les yeux sur les actions des groupes terroristes au Moyen-Orient. Ceci est totalement faux », précise le communiqué.

« Le gouvernement de l’Etat de Qatar est la cible de ces groupes terroristes »

Il ajoute : « en fait, les auteurs de ces articles doivent savoir que le gouvernement de l’Etat de Qatar (à l’instar de ces voisins au Moyen-Orient) est la cible de ces groupes terroristes. Ils menacent la paix et la stabilité de notre région et ils mettent en danger notre souveraineté nationale. C’est donc absurde de suggérer que le Qatar est soit un soutien de ces groupes en cherchant à les financer ou offre un refuge aux cerveaux d’Al-Qaida ».

Dans le communiqué, le gouvernement qatari réitère son engagement à vaincre le terrorisme. « Les efforts déterminés du Qatar pour combattre le terrorisme ont été reconnus et appréciés par les services de renseignement des Etats-Unis et leurs alliés qui mettent en valeur la participation substantielle du Qatar dans la lutte contre l’extrémisme violent ».

« L’espoir d’un avenir meilleur à ceux qui sont les plus susceptibles d’être recrutés »

Le gouvernement du Qatar promet de poursuivre ses efforts jusqu’à ce que le fléau du terrorisme soit définitivement éliminé au Moyen-Orient et partout dans le monde. Doha se vante d’avoir créé des écoles et des emplois dans les pays du Moyen-Orient dans l’objectif de faire face à la menace terroriste qui touche les jeunes et les populations désœuvrées.

« Nous avons fourni des opportunités en matière d’éducation à plus de 7 millions d’enfants et nous avons créé plus de 300 000 emplois, en offrant l’espoir d’un avenir meilleur à ceux qui sont les plus susceptibles d’être recrutés », a précisé le communiqué du gouvernement. Doha espère obtenir le vrai motif de cette campagne contre son pays qu’il qualifie de « mensongère ».