Conflit Palestinien : à Tel Aviv, plus de 15 000 manifestants réclament une solution à deux Etats

0
824

Plusieurs milliers de manifestants ont participé à une marche ce samedi 27 mai 2017 à Tel Aviv à l’occasion de la commémoration des 50 ans de l’Occupation. Les manifestants, réunis autour de la gauche israélienne, veulent une solution à deux Etats

A Tel Aviv, des voix se lèvent en faveur d’une solution à deux Etats. Ce samedi, plus de 15 000 habitants de la ville israélienne ont participé à une manifestation en faveur d’une solution à deux Etats au conflit palestinien. C’est ce que nous apprennent de nombreux médias israéliens dont Haaretz et Times of Israel.

D’après Haaretz, un message de Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, a été lu devant des milliers de manifestants. « Il n’y a pas une voix plus forte que la voix d’une paix juste et inclusive, de la même manière qu’il n’y pas une voix plus forte que le droit des peuples à s’autodéterminer et à se libérer du fardeau de l’occupation », disait le message.

« L’opportunité existe toujours et nous ne pouvons pas la rater »

Le message poursuit : « il est temps de vivre, vous et nous, en paix, en harmonie, en sécurité et en stabilité. Le seul moyen d’en finir avec ce conflit et la lutte contre le terrorisme dans la région et dans le monde entier est une solution à deux Etats basée sur la frontière de 1967 ».

Dans son message, Mahmoud Abbas a appelé le gouvernement Israélien à reconnaître l’Etat Palestinien et à mettre fin à l’occupation. « L’opportunité existe toujours et nous ne pouvons pas la rater lorsque nos mains sont tendues vers la paix qui est créée entre ceux qui sont courageux », ajoute-t-il.

« Herzog s’attaque à Netanyahou »

D’après Times of Israel, l’événement a été organisé par la gauche israélienne qui a sévèrement attaqué le gouvernement et les partis d’extrême-droite de n’avoir pas fait assez pour trouver une solution au conflit israélo-palestinien. S’adressant à la presse, Isaac Herzog, chef de file du Parti Travailliste et figure de l’opposition, a dénoncé les tentatives de paix déjouées par Netanyahou d’arriver à une solution à deux Etats.

« Il y a juste quelques mois, Israël a empêché qu’une opportunité historique se produise. Nous aurions pu lancer une négociation régionale sans précédent qui aurait relancé la sécurité d’Israël, qui nous aurait sorti de l’isolation, qui aurait créé une coalition régionale sans précédent et qui aurait mené à la paix », révèle Herzog.

« Netanyahou ment lorsqu’il nous dit, pendant une décennie, qu’il peut régler le conflit »

Pour la chef de file du parti Meretz, de la gauche israélienne, Netanyahou ment dans ses déclarations qu’il peut régler le conflit palestinien. « Netanyahou ment lorsqu’il nous dit, pendant une décennie, qu’il peut régler le conflit. Il n’y a pas d’autre choix et ‘pas de partenaire’. Il joue la victime, il n’a aucun courage ou initiative diplomatique et fuit ses responsabilités. Ce mensonge doit être éliminé parce qu’il ne sert qu’à sa survie politique », s’est agacée Zehava Galon.

Rappelons que cette grande manifestation a été tenue ce samedi 27 mai en marge de la commémoration des 50 ans de l’Occupation. Pour le moment, il existe une véritable guerre des chiffres. Certains parlent de 15 000 à 20 000 manifestants, tandis que les organisateurs estiment qu’environ 30 000 personnes ont pris part à cette manifestation.