Poutine : « la Russie n’est pas impliquée dans des attaques informatiques au niveau étatique »

0
417

Ce jeudi 1 juin 2017, Vladimir Poutine, président de la Russie, a nié toute implication de l’Etat russe dans les activités de piratage comme cela a été annoncé il y a quelques mois par les autorités américaines qui soutiennent que Moscou s’est immiscé dans la présidentielle américaine de 2016 en favorisant la victoire de Trump

Alors son pays est constamment accusé de mener des opérations de piratage informatique pour saboter des élections présidentielles étrangères en Europe et aux Etats-Unis, Vladimir Poutine, président de la Russie, a tenu à démentir toute information allant dans ce sens. Il estime en effet que son pays n’a rien à voir avec les piratages dont il est souvent accusé.

« Nous ne faisons pas cela et nous n’envisageons pas de le faire au niveau étatique, au contraire, nous essayons de combattre cela à l’intérieur du pays », a déclaré le président russe en marge d’une rencontre internationale avec les dirigeants d’agences de presse organisée par l’agence de presse russe Tass.

« Les pirates peuvent venir de partout, de tout pays du monde »

« Les pirates peuvent venir de partout, de tout pays du monde », ajoute Poutine, avant de reconnaître cependant que si les pirates sont guidés par un esprit patriotique, ils peuvent alors se livrer au piratage pour se battre contre ceux qui disent des mauvaises choses sur la Russie. « Ceci est une hypothèse possible », précise-t-il.

Le président russe estime également que ces actes de piratage peuvent être l’œuvre de personnes malveillantes cherchant à tout prix à accuser la Russie. « Je peux imaginer une autre chose, le cas où quelqu’un fait cela en menant plusieurs attaques pour dire que la Russie en est la source. La technologie moderne permet cela, ceci est fait très facilement », dit Poutine.

« Aucun pirate ne peut interférer dans la campagne présidentielle d’un autre pays »

Répondant aux accusations des autorités américaines selon lesquelles la Russie s’est immiscée dans les élections présidentielles de novembre 2016 entre Hillary Clinton et Donald Trump, Poutine dira : « la chose la plus importante, à laquelle je crois fermement, est qu’aucun pirate ne peut interférer de manière drastique dans la campagne présidentielle d’un autre pays ».

Les déclarations de Poutine sont en effet une réponse aux agences de renseignement américaines qui continuent d’affirmer que la Russie a interféré dans les élections présidentielles de 2016 afin de permettre à Trump de devenir président des Etats-Unis. Des accusations niées par Trump de plus en plus secoué par des enquêtes du FBI et de la CIA qui affirment que le président et son entourage ont noué des contacts très étroits avec la Russie pendant le présidentielle américaine.