Crise diplomatique : bienvenus au cœur de la guerre médiatique entre le Qatar et l’Arabie Saoudite

0
676

Une semaine après la rupture des relations diplomatiques entre le Qatar et l’Arabie Saoudite, une véritable guerre médiatique est déclenchée des deux camps. Riyad et Doha, jadis alliés, sont devenus du jour au lendemain de féroces adversaires qui n’hésitent plus à laver leurs linges sales en publique. Une semaine après la fin de la lune de miel, nous assistons à une guerre médiatique sans précédent.

Ce lundi, le média saoudien, Al-Arabiya, a fait une révélation de taille. Le média nous apprend en effet que le Qatar a pris part à la guerre du Liban qui a éclaté en 2006. Al-Arabiya qui cite un rapport du média, Asharq Al awsat affirme que Doha a bien financé le mouvement Fatah al-Islam dans sa guerre contre Israël. L’information n’a pas encore été démentie par le Qatar.

« L’Emir du Qatar accusé d’avoir caché des enregistrements vidéos Al-Qaïda »

Au moment où cette guerre diplomatique gagne du terrain, les révélations des deux côtés vont bon train. Ce dimanche, le média saoudien Al-Arabiya, en a fait une de taille. Al-Arabiya, citant un journaliste d’Al-Jazeera, révèle que l’ex Emir du Qatar, Sheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani, aurait payé 1 million de dollar « cacher des enregistrements vidéos qu’il avait menés avec des membres d’Al-Qaïda ».

Al-Arabiya révèle une rencontre entre le journaliste d’Al-Jazeera, Yosri Fouda et l’ex Emir du Qatar, qui s’est déroulée dans un restaurant italien de Londres. Le journaliste affirme avoir été invité par l’ex Emir en question qui lui demande de tout faire pour récupérer les enregistrements. Pour le moment, l’information n’a été ni confirmée ni infirmée par les autorités du Qatar et l’on doute bien que cela rentre dans le cadre d’une guerre médiatique entre le Qatar et l’Arabie Saoudite.

« La Mecque, lieu de confrontation entre le Qatar et l’Arabie Saoudite »

Mais, la guerre ne s’arrête pas là. Elle se poursuit jusqu’à la Mecque. Ce dimanche, Al-Jazeera, média qatari, a révélé une autre information qui a été relayée par de nombreux médias arabes. Selon Al-Jazeera, les autorités saoudiennes ont empêché que des pèlerins qataris entrent dans la Grande Mosquée de la Mecque.

Al-Jazeera se base sur un témoignage de la Commission Nationale Qatarie pour les Droits de l’Homme qui affirme avoir reçu des plaintes de la part de plusieurs citoyens qataris qui dénonçaient le fait qu’ils n’aient pas été autorisés à entrer dans la mosquée de Masjid al-Haram de la Mecque. La commission parlait d’une « violation flagrante ».

« Une guerre médiatique qui tourne à plein régime »

Vraie information ou simple intox qui vient jeter de l’huile sur le feu ? L’information a en tout cas immédiatement été démentie ce lundi par le média saoudien Al-Arabiya qui cite la Présidence générale pour les affaires des deux mosquées. Réagissant à cette affaire, la Présidence générale pour les affaires des deux mosquées a parlé d’ « accusations sans fondement ».

« Les Pèlerins qui sont nos frères qataris sont dans les cœurs de leurs frères saoudiens au moment où ils entrent dans le royaume et jusqu’à leur départ. Depuis ce dimanche, le royaume a reçu 1 633 pèlerins qataris qui ont fait la Umrah », a indiqué la Présidence Générale des deux mosquées dans un communiqué publié sur son site.

Une semaine après la rupture des liens diplomatiques entre le Qatar et l’Arabie Saoudite, les confrontations vont bon train et se déroulent sur plusieurs fronts : terrain diplomatique, médiatique, religieuse entre autres. Reste à savoir si les deux puissances du Golfe parviendront à enterrer la hache de guerre et tourner cette page sombre de leur histoire. Entretemps une chose est sûre : la guerre médiatique tourne à plein régime.