Législatives : Abstention record et Emmanuel Macron en marche vers la majorité absolue

0
608

Jamais sous la Vème République les élections législatives n’avaient fait se déplacer si peu de monde. Avec seulement 48,7% de votants, l’année 2017 bat un triste record pour un taux de participation en chute libre depuis 30 ans. Selon les chiffres du Ministère de l’Intérieur, 51,29% des électeurs ont choisi de faire impasse sur les élections ce dimanche.  La 3ème circonscription de Guadeloupe enregistre le plus fort taux d’abstention avec 76,79%. Des chiffres qui fragilisent la légitimité du scrutin.

De ces chiffres, La République en Marche / Modem arrive largement en tête avec 32,32% des voix, viennent ensuite les Républicains (21,56%), le Front National avec 13,2%, la France Insoumise avec 11,02% puis enfin le Parti Socialiste (9,51%), laissant pour le moment peu de place à l’opposition.

Têtes d’affiches éliminées et difficulté du PS et de ses alliés

Un score historique pour le Parti Socialiste qui essuie une profonde défaite parmi ses têtes d’affiches. Jean-Christophe Cambadélis est éliminé dès le premier tour dans la 16eme circonscription de Paris où il était député depuis 1997. Benoît Hamon lui-même manque « à 80 voix » près son élection dans la 11ème circonscription des Yvelines face à la candidate de la République en Marche Nadia Haï avec 33,01% et le candidat LR Jean-Michel Fourgous (22,85%). Même constat dans la 4ème circonscription des Bouches-Du-Rhône ou Jean-Luc Mélenchon (France Insoumise) arrive en tête avec 34,3% des voix, suivi de la candidate LREM Corinne Versini (22,6%), éliminant Patrick Mennucci, député sortant PS. Enfin, Najat Vallaud-Belkacem se retrouve fragilisée à Villeurbanne dans le Rhône où elle se qualifie à 16,54%, loin derrière Bruno Bonnell de LREM (36,69%).

Du côté de la 6ème circonscription de Paris, coup dur pour la députée sortante Cécile Duflot. L’ancienne patronne d’EELV, donnée favorite est éliminée par le candidat LREM Pierre Person avec 39% et la candidate de la France Insoumise Danielle Simonnet avec 19%.

En réponse à ses résultats, Cécile Duflot a publié une lettre intitulée A demain la gauche ! A demain l’écologie invitant ses électeurs à « éviter une concentration de tous les pouvoirs entre les mêmes mains »

Marine Le Pen en tête, quatre candidats exemptés de second tour

A l’inverse, Marine Le Pen (Front National) confirme sa place dans la 11ème circonscription du Pas de Calais où elle recueille plus de 45% des votes face à Anne Roquet (LREM). Une exception parmi les rangs FN puisque le mouvement ne peut compter que sur 13,5% des voix contre 21,3% au premier tour de la présidentielle. Manuel Valls, n’ayant pas pu obtenir l’investiture LREM et n’étant plus sous l’étiquette du PS à réussit à totaliser 25,45% des suffrages face à Farida Amrani (France Insoumise). La 1ere circonscription de l’Essonne avait jouie d’une certaine lumière médiatique lorsque le chanteur Francis Lalanne et l’humoriste Dieudonné s’étaient présentés comme candidats afin de faire barrage à l’ancien premier ministre.

Au total, 10 candidats ont franchi la barre symbolique des 50% de vote. Cependant, en conséquence de l’abstention importante, seuls quatre d’entre eux ont été directement élus, ayant récolté plus de 25% de votes des électeurs inscrits sur les listes électorales. Stéphane Demilly, sous l’étiquette UDI a recueilli 53,8% des voix, Sylvain Maillard a été élu dans la 1ere circonscription de Paris avec 50,8%, Paul Molac, investi sous LREM a obtenu le score de 54% des voix dans le Morbihan et enfin Napole Polutélé (DVG) garde son statut d’élu à Wallis et Futuna avec 50,2%.