Israël : l’ancien Premier ministre Ehud Barak appelle à faire tomber Netanyahou

0
1601

Ehud Barak, ancien Premier ministre israélien, s’est durement attaqué à Benjamin Netanyahou dans un discours prononcé lors d’une conférence ce jeudi 21 juin 2017. Il a appelé à une union des forces politiques à l’intérieur et à l’extérieur d’Israël pour renverser ce gouvernement

Ehud Barak en va-t-en-guerre contre Benjamin Netanyahou. En marge d’une conférence qui s’est déroulée en Israël ce jeudi 22 juin 2017, l’ex ministre de l’intérieur et ancien Premier ministre israélien, Ehud Barak, a en effet appelé à une union du centre et de la gauche pour faire tomber le gouvernement de Benjamin Netanyahou.

Dans un discours repris par le média israélien Israelnationalnews, l’ancien premier ministre estime que « ces derniers mois ont montré les signes d’un réveil social » dans le pays. « Pas seulement les premiers bourgeonnements, mais les premières floraisons. Face aux développements politiques de la région, à la corruption et à la mainmise extrémiste du parti au pouvoir, une grande partie de la nation israélienne comprend que le silence n’est plus une option », dit-il.

« Le leadership pessimiste, passif, lâche et victimaire de Netanyahou a suivi son cours »

Il ajoutera : « le gouvernement de Netanyahou essaierait de renverser systématiquement les bases de la démocratie, afin qu’elles ne soient pas une barrière pour un régime d’ ‘apartheid’, le gouvernement continuerait à attaquer la Haute Cour de Justice, la société civile, les médias indépendants et les valeurs des Forces de Défense Israélienne ».

Dans son discours, l’ancien premier ministre souligne que « le réveil civil a commencé, mais les changements ne viendront qu’à travers une action coopérative ». Parlant de Netanyahou, il a dénoncé un leadership pessimiste. « Le leadership pessimiste, passif, lâche et victimaire de Netanyahou a suivi son cours, un leadership qui divise et qui incite a glissé dans une sombre pente nationaliste (…) ».

« Nous ne devons pas permettre la destruction du projet sioniste »

Il poursuit : « nous ne devons pas permettre la destruction du projet sioniste. L’histoire ne nous pardonnera pas si nous sommes incapables d’arrêter cette réincarnation d’un excès de zèle aveugle de la judaïté. Seule une organisation collaborative qui mettrait au centre un leadership jeune, fort et pétri de valeurs et qui fédérerait les plus grandes forces à l’intérieur et à l’extérieur du système politique apportera un changement significatif (…) ».

La réponse du Likoud ne s’est pas fait attendre. « A entendre Ehud Barak, on dirait un disque rayé. C’est le Premier ministre qui a connu le plus grand échec dans l’histoire de l’Etat d’Israël et aucun pépiement ne ferait que ce fait soit oublié par le peuple israélien qui a décidé de le bouter hors de la vie publique avec un billet aller simple », ironisé le Likoud, parti politique de Benjamin Netanyahou.