Exclusif : Laurence Haïm a été limogée par Macron pour avoir sollicité un poste d’ambassadrice

0
3548

Huit jours après l’annonce de Laurence Haïm de quitter le mouvement En Marche après six mois de services rendus, le Canard Enchaîné vient de révéler les dessous de son départ. Selon l’hebdomadaire, la journaliste a été virée par Macron pour avoir sollicité un poste d’ambassadrice

Une semaine après l’annonce de Laurence Haïm de quitter l’équipe de campagne de Macron, les révélations sur les raisons de son départ vont bon train. Jusque-là, la journaliste s’était défendue d’avoir quitté En Marche de son propre gré, après en avoir discuté avec Emmanuel Macron. Mais, apparemment, ce n’était que du pipeau.

La journaliste a été sèchement rabrouée par le président français pour avoir sollicité un poste très ambitieux. C’est en tout cas ce que révèle le Canard Enchaîné. « Il y a quelques semaines, Haïm avait demandé un poste d’ambassadrice, pour services rendus. Ce à quoi l’ancienne journaliste aurait obtenu comme réponse de la part du Président de la République : ‘Non, mais je rêve ! Et puis quoi encore !’ ».

« Je ne ferai pas d’autres commentaires »

L’information a immédiatement été démentie par la journaliste sur son compte Twitter. « Je n’ai jamais voulu être Ambassadeur. Sauf des News. Je suis très honnête dans mes propos. Merci à tous pour votre soutien », a-t-elle écrit sur Twitter ce mercredi à 16H24. Elle se dit très « surprise » par l’article du Canard Enchaîné.

Elle refuse catégoriquement de commenter l’article, estimant qu’ « il y a des choses plus importantes ». « Je ne ferai pas d’autres commentaires. Je préfère m’intéresser au travail de la photographe et journaliste Laurence Geai à Mossoul », ajoute-t-elle. Du côté de l’Elysée, l’on tente de minimiser l’affaire, indiquant que Macron « n’a pas l’habitude de s’exprimer ainsi, encore moins, lorsqu’il s’agit de Laurence Haïm qui nous a rejoints  pendant la campagne ».

Rappelons que Laurence Haïm avait annoncé son départ du mouvement En Marche ce mercredi 12 Juillet 2017. Quatre jours plus tard, elle accorde une interview exclusive au JDD s’expliquant sur sa décision. « J’étais venue pour accompagner Emmanuel Macron dans sa route pour la présidence, maintenant qu’il a été élu, c’est un deuxième acte. A mon sens, j’ai réussi le premier », s’était-elle confiée.