Exclusif : un contingent d’homosexuels débarque en Syrie pour combattre Etat Islamique

0
777

Un premier contingent formé par des homosexuels appartenant à la communauté LGBT combat le groupe Etat Islamique en Syrie. L’annonce a été faite par les Forces Révolutionnaires Internationales de Guérilla, mouvement anarchiste très engagé dans la guerre en Syrie

Une information de taille. La communauté LGBT s’engage à nettoyer la Syrie de ses terroristes. C’est en tout cas, l’information qui fait la une de plusieurs médias du Moyen-Orient. En effet, tout est parti d’une photo publiée sur les réseaux sociaux par les Forces Révolutionnaires Internationales de Guérilla, mouvement anarchiste très actif en Syrie.

Dans la photo, l’on pouvait voir un groupe d’hommes armés encagoulés brandissant un drapeau sur lequel il est écrit : « ces pédés tuent des fascistes ». Derrière, l’on aperçoit deux hommes brandissant le drapeau arc-en-ciel de la communauté LGBT. Quelques heures plus tard, un twitte du mouvement anarchiste vient confirmer cette information.

« Ces pédés tuent des fascistes »

Dans le twitte, on pouvait lire : « ces pédés tuent des fascistes. Nous ripostons. Le drapeau noir et rose et arc-en-ciel plane au-dessus de Raqqa. Les homos vont écraser le Califat ». Cité par Iraqinews, le mouvement anarchiste confirme, dans un communiqué, la formation d’un sous-groupe LGBT dont le but sera de « briser le conflit des genres et de faire évoluer la révolution féministe et sexuelle ».

Dans le communiqué, on pouvait lire : « les membres LGBT ont regardé avec horreur les attaques contre des homosexuels dans le monde par des extrémistes fascistes. Les images de jeunes hommes homosexuels jetés des toits d’immeubles et lapidés à mort sont des images que nous ne pouvons plus regarder sans réagir ».

S’adressant au média Newsweek, Heval Rojhilat, porte-parole du mouvement anarchiste, a refusé de se prononcer sur le nombre de combattants qui formeront le contingent. « Beaucoup de nos camarades font partie de la communauté LGBT. Nous nous battons déjà à Raqqa », a-t-il fait savoir.

« Des homos jetés des toits d’immeubles »

Rappelons qu’en juin 2016, un certain Omar Mateen avait attaqué une boîte de nuit gay à Orlando aux Etats-Unis. Il avait tué 49 personnes. Lors des enquêtes, la police américaine avait découvert que le jeune tueur avait fait allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, chef de file du groupe Etat Islamique. L’attaque avait été revendiquée par Etat Islamique.

En 2014, dans une vidéo de propagande, Etat Islamique avait montré des hommes les yeux bandés. Ils étaient accusés de s’adonner à des pratiques homosexuelles avant d’être jetés du toit d’un immeuble. Ceux qui avaient survécu ont alors été lapidés à mort par une foule vivant dans le Califat.