Le Président tchéchène se dit prêt à quitter le pouvoir pour protéger la mosquée Al-Aqsa

0
2609

Le président de la Tchétchénie, Ramdan Kadyrov, a fait savoir ce mercredi 26 Juillet 2017 qu’il est prêt à quitter sa fonction de président pour protéger la mosquée d’Al-Asqa

Ramzan Kadyrov fait encore parler de lui. Plus d’une semaine après avoir annoncé sa volonté de déporter tous les homosexuels de son pays pour préserver « le sang de la nation », il se dit désormais prêt à quitter sa fonction de président de la Tchétchénie pour protéger la mosquée d’Al-Aqsa, l’une des mosquées les plus sacrées de l’Islam.

Dans un télégramme officiel publié ce mercredi, il écrit : « ma proposition personnelle pour trouver une solution autour de ce lieu saint, la mosquée d’Al-Aqsa, est de conférer tous les droits à la Jordanie. Moi-même, je suis prêt à renoncer à mes pouvoirs et à servir les agences qui assurent la sécurité de ce lieu saint pour tous les musulmans. Je me porte  volontaire pour protéger la mosquée d’Al-Aqsa pour le reste de ma vie ».

« Les tensions sont montées d’un cran »

Les propos du président tchétchène interviennent au moment où de violents affrontements opposent Palestiniens et soldats israéliens non loin de la mosquée d’Al-Aqsa. La situation avait dégénéré le 14 Juillet lorsque trois Palestiniens armés avaient tué deux soldats israéliens non loin du lieu saint. Cette situation avait poussé les autorités israéliennes à renforcer les mesures de sécurité dans cette zone.

Les tensions sont loin de connaître une fin. Car, ce jeudi, des affrontements ont opposé Palestiniens et forces de sécurité israéliennes. D’après The Gardian, les affrontements se sont produits lorsque des milliers de personnes se sont rendues au lieu saint pour y prier. Le média anglais affirme que la police israélienne a lancé des grenades lacrymogènes au niveau de l’entrée principale de la mosquée.

La police israélienne dit avoir agi de la sorte en réaction aux jets de pierres en provenance de jeunes palestiniens. D’après la Croix Rouge Palestinienne, 100 Palestiniens ont été blessés. Certains ont été blessés par balles, d’autres ont été sévèrement tabassés par les forces de sécurité israéliennes.