Crise diplomatique : Vladimir Poutine expulse 755 diplomates américains de la Russie

0
539

Vladimir Poutine, président de la Russie, a annoncé ce dimanche 30 Juillet 2017 l’expulsion de 755 diplomates américains présents en Russie. Cette décision est une réponde aux sanctions américaines contre la Russie adoptées par le Congrès ces derniers jours

Poutine applique la loi du talion au pied de la lettre. Répondant aux nouvelles sanctions américaines contre la Russie, le président russe a donné l’ordre ce dimanche à la mission diplomatique américaine de réduire son staff de 755 employés. Ces 755 diplomates américains présents sur le sol russe sont priés de quitter la Russie ces prochaines heures.

Face à la presse, Vladimir Poutine s’est expliqué sur sa décision. « Parce que les Américains ont encore une fois fait un pas vers la détérioration des relations entre les Etats-Unis et la Russie et ont essayé de faire pression sur d’autres pays, y compris leurs alliés qui sont pourtant favorables à ce que les relations avec la Russie s’améliorent ».

« S’il doit y avoir un changement, ce n’est pas pour demain »

Poutine ajoute : « nous avons attendu pendant longtemps des changements positifs (des Etats-Unis envers la Russie). Nous avons espéré que la situation changera bientôt. Mais, apparemment, s’il doit y avoir un changement, ce n’est pas pour demain. J’ai pensé que nous devons montrer que nous n’allons pas laisser les choses sans réponse non plus ».

S’adressant à la presse, le président assure que la Russie a les moyens d’appliquer des sanctions plus dures contre les Etats-Unis, mais précise qu’il ne le fera pas car elles risquent ainsi d’avoir des répercussions sur le développement des relations internationales. Toutefois, Vladimir Poutine a loué la coopération entre les Etats-Unis et la Russie sur plusieurs dossiers.

« Il y a des domaines de coopérations très importants, dont la non-prolifération des armes de destruction massives et ici nous jouons le premier violon au côté des Etats-Unis et la lutte contre le terrorisme », admet-il. Pour le président russe, la mise en place d’une « zone de désescalade » en Syrie est un exemple pertinent de la coopération entre les deux pays.

« Un sentiment antirusse utilisé pour mener une bataille politique interne »

Rappelons que la décision de Poutine d’expulser les 755 diplomates américains intervient une semaine après une loi adoptée par l’écrasante majorité du Congrès américain (98 députés contre 2) rendant plus compliquées les relations entre les Etats-Unis et la Russie. Ces mêmes sanctions concernaient aussi l’Iran et la Corée du Nord. Selon la Maison Blanche, cette loi sera entérinée par Donald Trump.

Il convient de préciser que ces sanctions américaines contre la Russie ont été prises par les autorités américaines qui accusent la Russie de s’être interférée dans les élections américaines en piratant des comptes de campagne de Hillary Clinton et en favorisant la victoire de Donald Trump. Les accusations sont rejetées par le président russe qui dénonce un sentiment antirusse utilisé pour mener une bataille politique interne.