Trump signe les sanctions contre la Russie, en colère Moscou dénonce « une guerre commerciale »

0
695

Donald Trump a signé ce mercredi 2 août un projet de loi adopté par le Congrès américain pour sanctionner la Russie. Des sanctions qui suscitent l’indignation de Moscou qui dénonce une « déclaration de guerre commerciale » contre la Russie

Entre la Russie et les Etats-Unis, les relations ne sont plus au beau fixe malgré l’arrivée de Trump à la tête du pays. Ce lundi 31 Juillet, Vladimir Poutine avait en effet annoncé l’expulsion de 755 diplomates américains présents sur le sol russe. Cette décision du président russe était une réponse à un projet de loi adopté par le Congrès américain contre la Russie, la Corée du Nord et l’Iran.

Ce projet de loi devait être entériné par Trump et c’est désormais chose faite. Ce mercredi 2 août, le président américain a bien signé le projet de loi qui impose de nouvelles sanctions à la Russie. Toutefois, au moment de signer la loi, le président Trump a clairement souligné que ce projet de loi pourrait empêcher l’Etat américain de faire de bonnes affaires sur le plan commercial.

« En limitant la flexibilité de l’Exécutif, ce projet de loi rend plus dure la possibilité des Etats-Unis de faire de bonnes affaires pour le peuple américain et poussera la Chine, la Russie et la Corée du Nord à se rapprocher davantage. Les Gardiens de notre Constitution mettent les questions en matière de relations extérieures entre les mains du président. Ce projet de loi montrera la sagesse de ce choix », a dit le président Trump.

« Ce projet de loi comportement de sérieuses erreurs »

En dépit de sa signature, Trump déplore que la loi soit anticonstitutionnelle. « Ce projet de loi comporte de sérieuses erreurs car il empiète sur l’autorité du pouvoir exécutif à négocier », regrette-t-il. Des propos qui n’ont pas été partagés par des spécialistes du droit constitutionnel américain qui estiment que le président américain se fait « une fausse interprétation » de cette affaire.

C’est notamment le cas de Michael Glennon, expert en droit constitutionnel et en matière de sécurité. « Ceci est évidemment une erreur d’interprétation de son autorité constitutionnelle. Le Congrès a un énorme pouvoir en matière de commerce extérieur. Il a explicitement conféré le pouvoir pour réguler le commerce avec des pays étrangers. Le Congrès aurait pu imposer ses sanctions sans donner aucune autorisation au président », a-t-il fait savoir.

« Une guerre commerciale totale a été déclarée à la Russie »

Pendant ce temps, la Russie ne décolère pas. Réagissant aux sanctions prises contre Moscou, Dmitry Medvedev, Premier ministre russe, a parlé d’une « guerre commerciale totale » sur son compte Facebook. « Une guerre commerciale totale a été déclarée à la Russie », a écrit le Premier ministre russe.

Et d’ajouter : « nous allons tranquillement mener notre travail pour développer la sphère économique et sociale, nous nous engagerons à la substitution de l’importation, nous traiterons les tâches les plus importantes et nous compterons sur nous-mêmes ». Sur Facebook, Medvedev ne mâche pas ses mots : « c’est la mort des espoirs d’améliorer nos relations avec la nouvelle administration américaine », écrit-il.