69,8% des Israéliens veulent la peine de mort pour les Palestiniens accusés de crimes terroristes

0
552
Israeli soldiers arrest a Palestinian during clashes with Israeli troops at a protest against the Jewish settlement of Ofra, in the West Bank village of Silwad, near Ramallah January 17, 2014. REUTERS/Mohamad Torokman (WEST BANK - Tags: POLITICS CIVIL UNREST MILITARY TPX IMAGES OF THE DAY) ORG XMIT: SJS08

Un sondage publié ce mercredi 2 août révèle que 69,8% des Israéliens souhaitent que la peine de mort soit appliquée aux Palestiniens accusés d’avoir commis des crimes terroristes contre des citoyens israéliens

Une grande majorité des Israéliens juifs est favorable à la peine de mort contre les Palestiniens accusés d’avoir tué des Israéliens. C’est en tout cas ce que révèle un rapport Peace Index, cité par Jerusalem Post. Le média souligne que le sondage a été publié par l’Institut de Démocratie et l’Université de Tel Aviv ce mercredi.

D’après le sondage, 69,8% des Israéliens seraient favorables à la peine de mort pour les Palestiniens qui ont commis des meurtres contre des Israéliens. 25,3% des personnes interrogées se disent opposées à cette idée et 4,9% ont une position neutre sur la question. Sur la question de savoir s’il faut appliquer la peine de mort à ceux qui ont tué des soldats israéliens, 65,8% estiment que oui contre 28% qui s’y opposent. 6,1% ont une position neutre.

« Dissuader et aider à freiner le terrorisme en Israël »

Jerusalem Post nous a appris que ce sondage intervient à la suite d’un projet de loi introduit au Parlement israélien par Naava Boker, député Likoud, pour faire appliquer la peine de mort pour tout terroriste œuvrant pour le compte d’une organisation terroriste et ayant tué au moins deux citoyens hébreux.

« Les meurtriers de la famille Fogel à Itamar vivent actuellement dans un hôtel 4 étoiles. Le récent assassinat des policiers israéliens au niveau du Mont du Temple et de la famille Salomon à Halamich requiert que des mesures strictes soient prises. Appliquer la peine de mort aux terroristes et l’accompagner d’autres mesures pourrait les dissuader et pourrait aider à freiner le terrorisme en Israël », estime Naava Boker.

« Une grande différence a été notée entre les Arabes israéliens et les Juifs »

Dans le sondage, les personnes interrogées se sont exprimées sur la question de savoir si les peines prononcées par les tribunaux israéliens concernant des Palestiniens accusés d’avoir commis des actes terroristes sont proportionnelles aux crimes commis. Dans leurs réponses, une grande différence a été notée entre les Arabes israéliens et les Juifs.

Parmi les Israéliens Arabes, 63% ont considéré que les peines prononcés étaient trop sévères, 2,3% estiment qu’elles ont été trop complaisantes et 25,4% d’entre eux estiment qu’elles étaient justes. Seuls 9,3% se disent neutres. Parmi les Israéliens Juifs, 71,6% estiment que c’était trop complaisant, 2,6% estiment que les peines sont trop lourdes, 18,5% estiment qu’elles sont justes et 7,3% ont proféré ne pas se prononcer sur cette question.