Diplomatie : les citoyens de 80 pays du monde peuvent désormais entrer au Qatar sans visa

0
4651
Aéroport de Doha, Qatar

Le Qatar a officiellement annoncé l’entrée sans visa dans son territoire pour les ressortissants de 80 pays du monde. Cette mesure intervient plus d’un mois après la décision des pays du Golfe d’isoler Doha qu’ils accusent de financer le terrorisme

En pleine crise diplomatique avec ses voisins du Golfe, le Qatar applique la politique de la séduction pour éviter d’être isolé. Et pour cela, elle utilise la diplomatie comme principale arme. En effet, le Qatar vient d’accorder aux citoyens de 80 pays du monde la possibilité d’entrer dans son pays sans visa.

Parmi les pays concernés par cette mesure, figurent : la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, le Canada, l’Inde, l’Afrique du Sud, les Seychelles, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Les ressortissants de ces pays désireux de se rendre au Qatar n’ont désormais plus besoin de visa. Toutefois, dès leur arrivée, un document d’entrée leur sera livré sur présentation d’un passeport valide d’au moins six mois ainsi qu’un billet-retour confirmé.

« Le Qatar est aujourd’hui le pays le plus ouvert de la région » 

Selon la nationalité, le document d’entrée qui sera livré au visiteur sera valide soit pour une durée de 180 jours et permet ainsi au visiteur de séjourner au Qatar pendant 90 jours ou il sera valide pour 30 jours et permettra au visiteur de rester au Qatar au-delà de 30 jours avec la possibilité de demander la prolongation de la date limite fixée dans le document d’entrée.

Cité par le média australien, The Australian, Hassan Al Ibrahim, président du Bureau du Tourisme du Qatar, considère que son pays est désormais « le plus ouvert de la région ». « Avec 80 pays sélectionnés pour une entrée sans visa, le Qatar est aujourd’hui le pays le plus ouvert de la région et nous sommes heureux d’inviter les visiteurs à découvrir notre très célèbre hospitalité, notre héritage culturel et nos trésors naturels », dira-t-il.

« Une mesure bien calculée pour faire face à l’isolement »

The Australian nous a appris que ce n’est pas la première fois que le Qatar introduit une telle mesure. En novembre 2016, Doha avait appliqué une mesure semblable, en permettant aux passagers de toute nationalité qui transitent par le Qatar pendant au moins 4 heures de pouvoir rester dans le pays pendant 96 heures (soit 4 jours).

Cette nouvelle mesure entre dans la politique du Qatar d’affermir ses liens diplomatiques avec de nombreux pays, notamment occidentaux dans le but de faire face à l’isolement dont il est victime depuis un bon moment par ses voisins dont l’Arabie Saoudite. Les voisins du Qatar ont en effet rompu leurs relations diplomatiques avec Doha l’accusant de financer des mouvements terroristes dans la région et de vouloir saper la stabilité de celle-ci.