Crise au Golfe : le Qatar défie l’Arabie Saoudite et annonce le retour de son ambassadeur en Iran

0
637

Le Qatar a annoncé ce jeudi 24 août 2017 qu’il nommera un ambassadeur à Téhéran, un an après avoir rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran

A quoi joue le Qatar ? En pleine crise diplomatique avec ses voisins du Golfe dont l’Arabie Saoudite, le Qatar vient d’annoncer ce jeudi avoir rétabli ses relations diplomatiques avec l’Iran. L’annonce a été faite ce jeudi par le ministre qatari des Affaires étrangères dans un communiqué de presse.

« L’Etat du Qatar a annoncé aujourd’hui que son ambassadeur à Téhéran regagnera son poste pour exercer ses fonctions diplomatiques », pouvait-on lire dans le communiqué. Le ministère n’a toutefois pas précisé à quelle date l’ambassadeur prendra ses fonctions. Sur le site du ministère qatari des Affaires étrangères, l’on nous apprend que Sheikh Mohamed Bin Abdourahman Al-Thani, chef de la diplomatie qatarie, s’est entretenue avec son homologue iranien Javad Zarif ce mercredi.

« Une décision qui risque de jeter de l’huile sur le feu »

Les deux hommes ont discuté de relations bilatérales et les moyens de les relancer et de les développer. Ils ont également abordé plusieurs autres sujets. Il convient de rappeler que l’ambassadeur du Qatar en Iran avait été rappelé par Doha en janvier 2016 suite à des attaques contre l’ambassade saoudienne par des manifestants iraniens à Téhéran après l’assassinat d’un haut dignitaire chiite par le gouvernement saoudien.

La décision du Qatar de renouer ses liens diplomatiques n’a pas encore provoqué une réaction des dirigeants saoudiens qui, certainement, la verraient de très mauvais œil. Rappelons que ce 5 juin 2017, les pays du Golfe, avec à leur tête l’Arabie Saoudite, avaient rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar l’accusant de soutenir le terrorisme et de se rapprocher de l’Iran.

Doha avait catégoriquement nié les faits. Depuis, des négociations ont été menées par les Etats-Unis et la Turquie pour renouer les liens diplomatiques et sortir de la crise. Toutefois, cette nouvelle décision risque d’envenimer les relations diplomatiques avec l’Arabie Saoudite qui considère l’Iran comme son principal ennemi dans la région.

« L’Arabie Saoudite crée des tensions dans la région »

Pour le moment, il n’y a pas encore eu de réactions officielles de l’Iran après l’annonce de cette décision. Néanmoins, pour Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères, la politique menée par l’Arabie Saoudite dans la région a été destructrice et a fini par se retourner contre le royaume saoudien.

« Il est essentiel que l’Arabie Saoudite change ses positions sur les questions liées à la région. Nous avons toujours été disposés à entretenir des pourparlers avec l’Arabie Saoudite. Nous avons toujours fourni tous les efforts pour arriver à une stratégie politique qui permet de résoudre les crises régionales. Cependant, malheureusement, l’Arabie Saoudite n’a pas fait des actes en ce sens et cherche à tirer les ficelles en créant des tensions dans la région », a déploré Javad Zarif.