France : agressée par un député LREM, une personnalité du PS en soins intensifs

0
815

Dans l’après-midi du 30 août, une bagarre s’est déclarée entre deux hommes politiques dans le centre de Paris. M’jid El Guerrab, député LREM s’en est violemment pris à Boris Faure, Premier secrétaire de la fédération PS des Français de l’étranger alors qu’ils se croisaient dans le cinquième arrondissement de la capitale.

M’Jid El Guerrab rentre chez lui en scooter lorsqu’il aperçoit Boris Faure dans un restaurant. Les deux hommes engagent une conversation qui devient rapidement musclée. S’il est difficile de savoir ce qu’il s’est réellement passé, un passant affirme avoir entendu les mots « sale arabe » de la bouche de Boris Faure avant que le député LREM ne lui assène deux coups très violents à la tête avec son casque de moto.

Si les deux hommes se connaissent bien, c’est parce qu’ils étaient il y a peu tous deux membres du Parti Socialiste. M’jid El Guerrad a rejoint la République en Marche récemment alors qu’il a longtemps été militant PS et a soutenu la candidature de Ségolène Royale pour l’élection présidentielle de 2007. Boris Faure de son côté reste fidèle à son parti et s’est particulièrement fait remarquer après qu’il eut publié un article sur Médiapart accusant M’jid El Guerrad, tout comme un grand nombre de politiciens PS de rejoindre la campagne de Macron par – selon lui – opportunisme.

Contacté, le 31 août, par l’AFP, M’jid El Guerrab reconnait toutefois le caractère violent de son geste : « Je m’excuse pour la violence du geste. Et d’ailleurs, je condamne toute forme de violence car en dépit des paroles et insultes proférées, la violence n’est jamais la réaction appropriée […] Je regrette d’avoir cédé à la provocation. » mais dément avoir réellement attaqué le Premier Secrétaire PS « Je n’ai jamais agressé de mon propre fait Monsieur Faure. Je me suis défendu après qu’il m’a attrapé le poignet, pour qu’il le lâche. La seule chose que je tenais était mon casque de moto ». Après avoir fait une demande d’incapacité totale de travail, le député LREM compte bien attaquer en justice Boris Faure pour « agression » lorsque celui-ci sera remis physiquement du choc.

Le Parti Socialiste tout comme La République en Marche condamnent cette agression d’une rare violence. Les pompiers arrivés sur place ont été contraints de transporter en urgence le militant PS afin qu’il puisse être opérer d’une opération chirurgicale dans les plus brefs délais.

Au lendemain de l’agression, l’état de santé de Boris Faure s’est gravement dégradé. Il reste en soins intensifs dans un hôpital parisien. Selon le PS, « Les médecins ne se prononcent pas à ce stade sur les suites pour son état de santé » et « il est aujourd’hui en soins intensifs et reste sous surveillance ».