ONU : voici la grosse erreur de Trump lors de sa rencontre avec les chefs d’Etat africains

0
5687

En s’adressant aux dirigeants africains à l’ONU, le président américain, Donald Trump, a commis une grosse erreur, en inventant un pays qui n’a jamais existé

Donald Trump ne connaît vraiment pas le continent africain. En effet, lors de sa rencontre avec les présidents africains au siège des Nations-Unies, le président américain a, une nouvelle fois, fait parler de lui à travers des maladresses qu’il est le seul homme d’Etat américain à avoir commises. Et dans la presse, rien n’est passé inaperçu.

En effet, ce mercredi, lors d’un déjeuner avec les chefs d’Etats africains, Trump a fait une remarque qui a étonné plus d’un. Devant l’audience, Trump dira : « l’Afrique a une potentielle extraordinaire en matière de business. J’ai plein d’amis qui vont dans vos pays pour essayer de devenir riches. Je vous félicite, ils dépensent beaucoup d’argent », dit-il avec un petit sourire.

Mais, la remarque n’a fait réagir aucun chef d’Etat africain. Ni applaudissements, ni rires. Le président américain continue son discours en essayant, autant que faire se peut, d’encenser le continent africain, allant jusqu’à louer les immenses ressources naturelles dont regorge l’Afrique. Mais, il finit par commettre une grosse bourde.

« Les Namibiens ont réagi »

En citant les pays dont les présidents ont fait le déplacement à l’ONU, Trump commet une grosse erreur, en inventant un pays qui, en fait, n’a jamais hésité : la Nambie (il voulait dire Namibie). « Je suis très honoré d’avoir organisé ce déjeuner et d’être rejoint par les dirigeants de la Côte d’Ivoire, de l’Ethiopie, du Ghana, de la Guinée, de la Nambie, du Sénégal, de l’Ouganda et de l’Afrique du Sud », dit-il.

L’erreur de Trump a immédiatement suscité une réaction des médias mainstream. Ce jeudi, le média américain, New York Post, est revenu sur ce discours, avec un titre non moins humoristique : « Trump perd les pédales et cite un pays qui n’existe pas ». L’erreur a suscité une vive réaction des Namibiens sur les réseaux sociaux. Certains se plaignent que l’administration Trump ne connaisse pas assez l’Afrique, tandis que d’autres prennent cette affaire avec humour.

Pour regarder le discours de Trump, cliquez ici : Discours