Valls traite Mélenchon de « factieux », Alexis Corbière le traite de « gugus » qui « n’existe plus »

0
2692

Alexis Corbière, porte-parole de la France Insoumise, a remis Manuel Valls à sa place après les propos durs tenus par l’ex premier ministre à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon qu’il a qualifié de « factieux » et de « dangereux » pour la France

Rien ne va plus entre Manuel Valls et la France Insoumise. Invité sur le plateau de BFMTV ce jeudi soir face à Ruth ElKrief, l’ex premier ministre socialiste s’est durement attaqué à Jean-Luc Mélenchon, chef de file de la France insoumise, qu’il a traité de « factieux » et qu’il considère comme un « adversaire dangereux ».

« Je pense que quand on est républicain, un démocrate, qu’on aime profondément son pays, qu’on est conscient des fragilités et des dangers, on ne joue pas avec cela et on se comporte pas comme un factieux, On a un certain niveau, une chose est de contester une politique, de la remettre en cause, c’est son droit. Mais, il faut être respectueux des institutions et du vote », a déclaré Valls.

« Jean-Luc Mélenchon est un adversaire politique et dangereux »

Et d’ajouter : « Il ne faut pas attiser les colères. Ce dégagisme qu’il porte, cette remise en cause de l’élection, ses alliances sur le terrain avec des courants fondamentalistes, je l’ai vécu dans l’Essonne, représentent pour moi un vrai danger. Et donc, moi je ne sais pas si c’est le premier opposant à Emmanuel Macron, mais je sais que Jean-Luc Mélenchon est un adversaire, un adversaire politique que j’estime à ce niveau-là, mais un adversaire politique et dangereux pour mon pays et il faut le combattre ».

Face à Ruth ElKrief, Manuel Valls poursuit : « moi, je ne partage pas toute cette sympathie, ces sourires à son égard. Je pense qu’il représente un danger, il faut le dire. Quand on remet en cause, une élection démocratique, euh ! c’est qu’on a un autre projet. Ce n’est pas le projet qui est le mien, celui de consolider nos institutions et notre démocratie ».

« Qui c’est ce gugus pour nous parler comme ça ? »

Les propos de l’ex premier ministre socialiste ne sont pas passés inaperçus. Ce vendredi, sur France Info, c’est Alexis Corbière, porte-parole de la France Insoumise, qui s’est chargé de remettre Manuel Valls à sa place. Alexis Corbière a en effet traité l’ancien premier ministre de « gugus ».

«  (…) Qui c’est ce gugus pour nous parler comme ça ? Comportement de factieux ? Factieux, ça veut dire quoi ? J’ai prévu moi de faire un coup d’Etat ? Je suis un fasciste ? Mais qui il est Manuel Valls ?, c’est l’homme-là qui disait : ‘tu me vires un peu…, je veux du White, du blanco…On va faire la liste de tous les propos inacceptables qui ne sont pas du tout conformes à la moindre tradition républicaine tenus par Manuel Valls. Pourquoi, je ne le ferai pas ? Parce qu’il ne représente plus rien (…) », s’est agacé Alexis Corbière sur France Info.