L’Arabie Saoudite autorise les femmes à conduire, le monde entier salue une décision inédite

0
2235

Ce mardi 26 septembre 2017, le Roi Salman a annoncé, à travers un décret royal, que les femmes saoudiennes pourront bientôt commencer à conduire comme les hommes. Une décision inédite qui a été largement applaudie dans le monde

Une décision inédite. En Arabie Saoudite, les femmes sont désormais autorisées à conduire. La décision a été prise ce mardi par le Roi Salman, Gardien des deux mosquées dans un décret royal. D’après la presse saoudienne, on affirme que le décret royal entrera en vigueur à parti du 24 juin 2018.

D’après Saudi Gazette, le roi a donné l’ordre à son ministre de l’intérieur le Prince Abdoul Aziz Saud Ben Naïf de constituer un comité ministériel de haut-niveau pour mener des études sur les modalités nécessaires concernant la mise en place de ce décret royal. Saudi Gazette ajoute que le comité ministériel fournira des conseils pendant 30 jours et procédera à la mise en place du décret.

« Le monde entier salue la décision »

Aussitôt annoncée, la décision a suscité une vive réaction. Certains saluent un grand pas en avant. C’est notamment le cas du Prince Khaled Ben Salman, ambassadeur de l’Arabie Saoudite aux Etats-Unis. « Ce n’est pas seulement un changement social, cela fait partie d’une réforme économique. Nos leaders croient que c’est le bon moment pour mener des changements parce qu’en Arabie Saoudite, nous avons une société jeune et dynamique », a expliqué Khaled Ben Salman.

La décision a également été saluée par l’ONU. Antonio Guterres, l’actuel secrétaire-général de l’ONU, parle en effet d’un « pas important vers la bonne direction » pour l’Arabie Saoudite. « Je salue la décision de l’Arabie Saoudite de lever l’interdiction concernant la volonté des femmes de conduire. Un important pas vers la bonne direction », a-t-il réagi.

Le gouvernement américain n’a pas hésité à réagir à la suite de l’annonce de cette décision. « Nous sommes très contents d’entendre cela. C’est un grand pas vers la bonne direction. Nous sommes tout simplement heureux, un signe très positif », a déclaré Heather Nauert, porte-parole du Département d’Etat américain. Sur les réseaux sociaux, les réactions ont été très nombreuses.

« Bras de fer entre les autorités politique et religieuses »

Rappelons que la décision d’autoriser les femmes à conduire intervient après des années de bras de fer entre la classe politique saoudienne et une partie des religieux saoudiens très conservateurs qui ont toujours contesté l’idée de laisser une femme devant le volant d’une voiture.

D’ailleurs, ce 22 septembre, la réaction d’un religieux saoudien a suscité une vive polémique en Arabie Saoudite. En effet, s’adressant à son auditoire, le Sheikh Saad Al-Hajari avait déclaré que les femmes ne pouvaient pas conduire car elles manquent d’intelligence. Il a finalement été démis de ses fonctions.