Election présidentielle au Liberia : l’ex footballeur George Weah donné largement favori au 1er tour

0
825

L’ex footballeur George Weah est en passe de remporter le premier tour de la présidentielle au Liberia. Il aurait remporté 13 régions sur 15

Pour la première fois, un ex footballeur professionnel est sur le point de devenir président de la république d’un pays. En effet, George Weah, ex joueur de football et ballon d’Or, est largement donné favori lors du premier tour de la présidentielle au Liberia qui a commencé ce 10 octobre.

Les décomptes du premier tour n’ont pas encore terminé, mais d’après les derniers résultats dévoilés, George Weah, chef de file du parti Coalition pour le Changement Démocratique, est largement favori. D’après The New Dawn Liberia, média libérien, le footballeur est en tête dans 13 régions sur 15. Le candidat du parti au pouvoir Joseph Nyumah Boakai arrive en seconde position.

« George Weah devance son rival Joseph Nyumah Boakai de 31 150 voix »

Toutefois, il est trop tôt de crier victoire car les résultats définitifs n’ont pas encore été proclamés et d’après The New Dawn Liberia, au moins 20 candidats à la présidentielle ont contesté les dernières estimations. Le média Liberian Observer a fourni plus de détails, notant que George Weah devance son rival Joseph Nyumah Boakai de 31 150 voix.

Rappelons qu’Ellen Johnson Sirleaf, actuelle présidente du Liberia au pouvoir depuis le 16 janvier 2006, n’a pas voulu briguer un troisième mandat à la tête du pays. Son départ a été largement salué dans un pays où les institutions démocratiques ont été très fragilisées ces dernières années.

« Des électeurs déterminés à voter pour remodeler l’avenir du Liberia »

Les observateurs internationaux ont salué à l’unanimité le déroulement du vote qui, jusqu’ici, se déroule de manière pacifique. « Dans tous les bureaux de vote que l’Institut National Démocratique a visités, nous avons vu des électeurs déterminés à voter pour remodeler l’avenir du Liberia », s’est félicité Gary Peters, observateur américain.

Pour le sénateur Ken Knamani, ancien président du Liberia, c’est le signe que la démocratie s’enracine de plus en plus au Liberia. « Ce que nous voyons au Liberia est une démocratie qui se renforce et qui s’enracine de plus en plus. (…) L’enthousiasme et la déterminées notés dans cette élection ont été très encourageants », a-t-il déclaré.