« Art Politique » : L’artiste russe, Piotr Pavlenski, a incendié la Banque de France ce lundi

0
493

La Banque de France a été incendiée ce lundi 16 octobre 2017 aux alentours de 4 heures du matin par Piotr Pavlenski, artiste russe en exil en France depuis janvier dernier

Un fait inédit. Le siège de la Banque de France a été à moitié incendié ce lundi peu avant l’aube. L’auteur n’est autre que Piotr Pavlenski, artiste russe vivant à Paris en tant que réfugié politique. L’auteur des faits, qui a été interpellé par la police, justifie son acte par le fait qu’il s’agit de « l’art politique ».

Pour le moment, les vraies raisons de son geste ne sont pas encore connues mais il est clair qu’il s’agit d’un acte carrément antisystème. D’après Le Monde, Piotr Pavlenski a bien préparé son acte, prenant le soin d’inviter des journalistes et des proches pour assister à la scène.

« Les banquiers ont pris la place des monarques »

Le Monde cite un communiqué que l’artiste russe a distribué aux journalistes présents sur les lieux. On pouvait y lire : « Mettre le feu dans la banque de France, c’est mettre l’éclairage sur la vérité que les autorités nous ont forcé à oublier. La Bastille a été détruite par le peuple révolté, le peuple l’a détruite comme symbole de despotisme et du pouvoir. Sur ce même lieu, un nouveau foyer d’esclavage a été bâti ».

Le communiqué ajoute : « (…) La Banque de France a pris la place de Bastille, les banquiers ont pris la place des monarques. La grande révolution française a fait de la France un symbole de liberté pour le monde. En 1917, grâce à ce symbole, la Russie s’est élancée vers la liberté. Mais, cent ans plus tard, la tyrannie règne de nouveau partout.  La renaissance de la France révolutionnaire déclenchera l’incendie mondial des révolutions. Dans ce feu, la Russie commencera sa libération ».

« Piotr Pavlenski, un militant anti-Poutine »

D’après Le Parisien, l’artiste n’était pas seul à commettre ce geste. Il était en compagnie de sa femme, Oksana Chaliguin, âgée de 37 ans. Les deux ont été immédiatement interpellés par la police. Il a fallu l’intervention des pompiers de la caserne Sevigné située dans le 4ème arrondissement de Paris, non loin du lieu de drame. L’affaire n’est pas passée inaperçue en Russie. De nombreux médias russes dont Russia Today l’ont en effet relayée.

Agé de 33 ans, Piotr Pavlenski est un activiste anti-Poutine connu en Russie pour son opposition au pouvoir en place. En 2014, il avait été photographié assis sur un mur entourant l’hôpital psychiatrique de Serbsky en Russie. Tout nu, l’article coupait, devant les journalistes, un lobe de son oreille à l’aide d’un couteau en signe de protestation contre la « ségrégation » dans son pays.