Extrémisme religieux en Arabie Saoudite : le prince Mohamed Ben Salman promet « un Islam modéré »

0
1755

Le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salam a promis de détruire toutes les idées destructrices de l’Islam en Arabie Saoudite. Le jeune prince de 31 ans, nommé ce 21 juin 2017, veut donner à son pays une autre image

En Arabie Saoudite, l’heure est à l’ouverture. En effet, moins d’un mois après la décision du royaume saoudien d’autoriser les femmes à conduire, ce même royaume, accusé à plusieurs reprises de financer directement ou indirectement le terrorisme dans le monde, promet de mettre en place un « Islam modéré ».

C’est en tout cas ce qui a été annoncé ce mardi par le prince Mohamed Ben Salman en marge d’une conférence à Riyad. « Nous retournerons à ce que nous étions avant, un pays d’un Islam modéré qui est ouvert à toutes les religions et au monde », a déclaré le prince Ben Salman.

« L’Arabie Saoudite n’était pas comme ça avant 1979 »

Face à son audience, le prince s’est référé au wahhabisme, promettant de mettre fin à des « idéologies destructrices ». « Nous n’allons pas passer les 30 prochaines années de nos vies à faire face à des idéologies destructrices. Nous allons toutes les détruire. L’Arabie Saoudite n’était pas comme ça avant 1979. Nous voulons retourner là où nous étions, l’Islam modéré qui est ouvert à toutes les religions. Nous voulons vivre une vie normale », a-t-il ajouté.

Les propos du prince interviennent dans un contexte tendu où l’Arabie Saoudite et le Qatar s’accusent mutuellement de financer des organisations terroristes dans le monde. Une situation qui a détérioré les relatons diplomatiques entre les deux puissances économiques du Golfe.

« L’Arabie Saoudite est une nation moderne »

Chez les analystes politiques, les propos du prince ont été accueillis avec beaucoup de soulagement. « L’Arabie Saoudite mène une coalition anti-Daesh ainsi qu’une campagne efficace contre le terrorisme et l’idéologie extrémiste et la campagne a coupé les jambes au terrorisme », a expliqué Hamdan Al-Shehri, analyste politique basé à Riyad.

Pour Hamdan, l’Arabie Saoudite est une « nation moderne ». « L’Arabie Saoudite est une nation moderne. L’Islam est une religion de modération. L’Islam n’est pas contre la modernité et nous avons vu la décision (saoudienne) d’autoriser les femmes à conduire…Toutes ces mesures ont restauré la position de l’Arabie Saoudite en tant que leader du monde musulman modéré et fier où il n’y a pas de place pour l’extrémisme », ajoute l’analyse.