Immigration : « la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde », dit Macron

0
6206

Le président français Emmanuel Macron a suscité un vif tollé ce jeudi 23 novembre 2017 après avoir cité les propos de Michel Rocard selon qui « la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde »

Des propos qui choquent. Un échange entre Emmanuel Macron et une femme d’origine marocaine a été captée par les caméras de BFMTV. Les faits se sont déroulés dans le 10ème arrondissement de Paris où le président français effectuait une visite au centre de la Grange aux Belles.

A sa sortie, il a été interpelé par une dame d’origine marocaine qui demande l’asile en France. La réponse de Macron a provoqué un véritable tollé dans la classe politique française. « Je ne peux pas vous mentir. En France, on va protéger tous les gens qui relèvent de l’asile, qui ne sont pas en sécurité chez eux », dit Macron.

Et d’ajouter : « je suis navré mais on ne peut pas accueillir tous les gens qui viennent sur des visas ou de commerce d’étudiants et qui restent après. Donc, après il faut retourner dans son pays. Je vous le dis franchement. Je ne peux pas donner des papiers à tous les gens qui n’en ont pas sinon comment je fais avec les gens qui sont déjà là et qui n’arrivent pas à trouver un travail ? ».

« On ne peut pas accueillir toute la misère du monde »

Face à la presse suite à son échange avec la dame marocaine, Macron cite les propos de Michel Rocard selon qui « la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde ». « La France est un pays qui est généreux qui fait respecter le droit d’asile (…). On prend notre part mais on ne peut pas accueillir toute la misère du monde, comme disait Michel Rocard et je pense que c’est très important aussi de faire de la pédagogie (…) », dit le président français.

Les propos de Macron ont immédiatement suscité une vague de réactions ce jeudi. Pour Luc Carvounas, député Nouvelle Gauche, Macron « fait du mauvais Sarkozy ». « Il fait du mauvais Sarkozy, le président Macron. Avec ce type de propos très durs, très froids et quasi cliniques, il est dans ce registre de président des riches. C’est quelqu’un qui n’arrivera pas à se mettre au niveau de tous les Français », s’est-il agacé sur RTL.