Susan Sarandon, actrice américaine : « si Hillary Clinton avait gagné, nous serions en guerre »

0
292

Susan Sarandon, actrice et productrice américaine, a accordé une interview à The Guardian. L’actrice s’est exprimée sur plusieurs sujets dont la politique. Elle s’est sévèrement attaquée à Hillary Clinton, ex candidate démocrate lors de la dernière présidentielle américaine

La défaite de Hillary Clinton semble susciter une joie immense chez certains. C’est en tout cas le cas de Susan Sarandon, actrice américaine. Dans une interview accordée à The Guardian et publiée ce 26 novembre, l’actrice s’est durement attaquée à l’ex candidate démocrate à la Maison Blanche.

Réagissant à son opposition farouche à Hillary Clinton pendant la campagne présidentielle américaine de 2016, Susan Sarandon dira : « je ne pense pas qu’elle ait été très, très dangereuse. (…) Nous serions en guerre s’elle était élue présidente. Ce ne serait pas plus doux ». Dans l’interview, elle traite Hillary Clinton d’ « opportuniste ».

« Elle n’est pas authentique. Elle a été terrible pour les homosexuels pendant très longtemps. C’est une opportuniste », confie-t-elle. Interrogée par The Guardian, Susan Sarandon a assuré n’avoir appelé à voter pour personne. « Je n’ai appelé à voter pour personne », a-t-elle précisé.

« Je ne sais pas comment il a fait pour obtenir le prix Nobel de la Paix »

Et d’ajouter : « je dis aux gens de s’informer, moi je vais voter pour le changement, parce que j’espérais que Jill Stein (candidate du parti Les Verts) allait obtenir le pourcentage dont elle avait besoin, mais je savais qu’elle n’allait pas faire la différence dans cette élection ». L’actrice s’est aussi durement attaquée à la politique d’Obama.

« Il a déporté plus de personnes que quiconque. Je ne sais pas comment il a fait pour obtenir le prix Nobel de la Paix. Je pense que c’est très important d’avoir une famille noire à la Maison Blanche et je pense qu’il a bien fait certaines choses. Il a vraiment fait des efforts sur l’assurance-maladie. Mais, il n’est pas allé au bout de son projet à cause de big pharma (puissant lobby pharmaceutique américain) », regrette-t-elle.

Pour lire l’interview dans son exclusivité, cliquez ici: Susan Sarandon