Propos anti-musulmans et anti-PMA: Laurent Wauquiez écarte Aurane Reihanian qui fait son mea culpa

0
2708

Aurane Reihanian, chef des Jeunes pour Wauquiez et pressenti pour prendre la tête des Jeunes Républicains, a été écarté après ses propos sur les enfants nés de la PMA (Procréation Médicalement Assistée) et sur les musulmans

Aurane Reihanian tente de rectifier le tir après ses propos très polémiques sur les enfants nés de la PMA. En effet, dans un twitte posté sur son compte et repris par Libération, il écrit: « mes propos tels que retranscris ont pu choquer voire blesser certains lecteurs. je le regrette très sincèrement car tel n’était pas mon intention. je tiens à leur présenter mes plus sincères excuses ».

Et d’ajouter: « chaque enfant a évidemment le droit à la vie et à une digne reconnaissance. Nul ne peut nier l’existence d’un enfant, quel qu’il soit et d’où il vienne. C’est même le rôle de tout responsable politique de leur reconnaître un cadre juridique protecteur de leurs droits et libertés. Telle est ma conviction profonde ».

« Ma position est tronquée par Libé »

Rappelons que les propos d’Aurane Reihanian sur les enfants nés de la PMA ont été tenus lors d’une interview accordée à Libération ce 11 décembre. Dans l’interview, il estimait que les enfants nés de la PMA « ne devraient pas exister ». Mais, sur son compte, il a nié la version de Libération jugeant que sa position a été tronquée.

« Ma position est tronquée par Libé. Je suis contre la PMA pour les couples de mêmes sexes car elle entraînera de facto la GPA. En revanche, suis évidemment pour la reconnaissance légitime des droits des enfants issus d’une PMA et GPA qui doivent vivre dignement », écrit-il sur son compte twitter le 13 décembre.

« Aurane Reihanian poussé vers la sortie »

Trop tard. Car les ténors du parti LR, dont Laurent Wauquiez, le nouveau président, prennent ces propos très au sérieux. Il n’a fallu que quelques jours seulement pour que sa tête tombe. Alors qu’il était pressenti pour devenir le futur président des Jeunes Républicains, sa destitution est déjà annoncée par de nombreux médias dont le JDD.
Aurane Reihanian risque gros.

Rappelons qu’une plainte a été déposée par l’association Mousse qui lutte contre la discrimination et la provocation à la haine de personnes à raison de leur orientation sexuelle. Dans un communiqué publié ce 14 décembre, l’association explique les raisons de sa plainte.

« Ces propos sont empreints d’une particulière violence »

« Ces propos sont empreints d’une particulière violence à l’encontre des couples homoparentaux. Ces propos dénient toute aptitude aux couples homosexuels de pouvoir élever des enfants. Ils désapprouvent tout projet d’homoparentalité dans le cadre de PMA ET GPA. Ils condamnent fermement les couples homosexuels ayant fait des enfants issus de la PMA et de la GPA », pouvait-on lire.

Aurane Reihanian avait également tenu des propos polémiques sur les musulmans de France, déclarant: « la première génération de musulmans, ils ont bossé. Ils ne brûlaient pas de voitures comme leurs enfants ».